Une soirée entre partenaires

Après quelques jours un peu bof, hier soir a été un super moment.

D’abord parce que j’ai fait les choses posément, dans l’ordre et sans me presser.

Ensuite parce que Vulkan était serein, disponible dès le pansage, câlin… bref mon ptit bonhomme, mon poulain devenu grand.

On a commencé en longe, je me suis répété les mots du livre sur la kinésithérapie du cheval, en insistant sur l’importance des mouvements libres en début de séance. Donc, je me suis abstenue de toute contrainte d’engagement du postérieur interne, je l’ai laissé marcher, trotter et galoper dans les circonstances les moins invasives possibles. Pour autant, j’ai demandé des transitions, faciles d’abord puis les mêmes mais plus rapprochées, et les changements de main vers l’intérieur au trot, qui lui demandent progressivement de s’équilibrer. Mais tout ça sans intervention sur la cadence ni la locomotion en général.

Il était très réceptif et zen.

Ensuite je l’ai habillé pour monter. Là encore, bien que prenant rapidement le contact, je l’ai laissé libre dans sa cadence, dans son rythme, en me contentant de demander des arrêts à l’assiette et quelques pas de reculer. C’était loin d’être parfait en début de séance dans l’attitude mais pour autant je n’en ai pas fait un fromage, mise en route oblige. D’ailleurs je devrais commencer rênes longues dans ces cas-là, ça éviterait qu’il se sorte de la main dans les transition avant que son dos ne soit prêt.

Début du travail : au pas, au pas, au pas :

  • Suivre la piste, tourner à 90° dans les coins avec la rêne extérieure et l’assiette, faire une serpentine en créneaux, donc avec que des « coins » aux changements de direction, toujours selon la même manière
  • Transitions pas-arrêt-reculer-pas (parfois, quand il est parti dans le reculer en montant le dos, il n’écoute plus l’assiette et ne repart pas en avant sans que je le touche au stick)
  • Cercles  divers et variés, demi-voltes pas très académiques car pas toujours à la piste… recherche d’un contact sur la rêne extérieure
  • Début des épaules en dedans, un peu sur la piste, mais c’était pas évident car la piste est un peu profonde et on était de nuit, avec plein d’ombres partout. Donc on a continué en évasant des voltes, puis retour à la piste, etc. Il était de mieux en mieux, mais plus à l’aise à main droite qu’à main gauche. Chaque fois qu’il se traversait, je le changeais d’incurvation et on revenait à la mauvaise main ensuite.
  • Petit travail au trot sur les cercles, recherche du contact sur la rêne extérieure et essai de conserver l’attitude dans les changements de main, ce qui n’était pas évident hier, mais c’est venu progressivement.
  • Quelques pas d’épaule en dedans au trot, mais il n’est pas encore tout à fait prêt pour les faire nickel.
  • Demande de départs au galop : deux bien à droite, deux essais infructueux à gauche. Je n’ai pas insisté car il avait déjà montré plus de peine à partir à gauche en longe. On a repris le travail au trot, je reviendrai sur ces départs à gauche par le travail à pied.
  • Cessions à la jambe au trot, aux deux mains. Toujours un peu plus de difficultés à ramener le postérieur gauche, mais il a donné de belles choses. J’ai cherché à ce qu’il continue d’étendre son bout de devant durant l’exercice, il a réussi.
  • Etirements en extension d’encolure au trot aux deux mains sur de larges courbes.

Globalement très contente de lui, non pour la performance (évidemment ^^ ) mais pour son attitude, sa disponibilité et son écoute. Il a été très participatif et a fait de son mieux. De plus, il avait une très bonne impulsion, ce qui est un réel changement par rapport aux dernières semaines 🙂

Pour finir, je l’ai laissé en liberté et lui ai demandé un cercle au trot à chaque main, avec changement de main sur un huit de chiffre. Il a fait tout ça en cherchant à s’étendre, cadencé et appliqué.

Et puis une petite révérence à chaque main, pour le fun 🙂

Une soirée où j’ai eu la sensation continue de dialoguer avec lui, où il a semblé prendre plaisir du début à la fin, à grands renforts de câlins bien sûr et de coups d’œil en coin quand je suis sur son dos, d’un air de dire « hein que j’ai bien fait, là ?? 🙂 « 

Bref, on a bien des choses à travailler, c’est certain, mais avec ce climat-là, rien ne peut vraiment nous empêcher d’évoluer positivement 🙂

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s