1ère séance avec Aurélie

Ma grossesse allant bon train, il ne m’est quasiment plus possible de monter et ça n’ira pas en s’arrangeant dans les mois qui viennent. Aurélie, amie et monitrice, a la gentillesse de trouver un peu de temps pour Chouchou pour le travailler monter.

Ca sera l’occasion de l’aider à s’améliorer, qu’il découvre aussi le travail à l’obstacle (très peu vu avec moi) et qu’il garde l’habitude d’avoir quelqu’un sur le dos, en attendant que je puisse de nouveau 🙂

Aujourd’hui c’était la première séance donc et ça a été génial.

Déjà, Vulkan s’est connecté à Aurélie au moins autant qu’avec moi dès le départ à pied. Oreille braquée sur elle, volontaire et appliqué… seuls quelques doutes par ci par là le temps qu’Aurélie s’approprie mes codes.

A pied, longue détente au pas, où j’ai vu mon petit cheval se délier progressivement. Ces temps-ci, il est un peu plus souple à chaque séance et celle-ci n’a pas fait exception. Le pas est de plus en plus ample derrière et ça fait vraiment plaisir de voir ses reins prendre en élasticité.

Le trot, quelques changements de main, tranquilles mais jolis. Et au trot, pareil, il progresse et engage de plus en plus. On en a profité pour noter que Vulkan se met en descente d’encolure quand il ne veut pas pousser derrière, comme pour dire « Bon et si je baisse la tête, t’es contente ? On peut éviter de travailler ?? 😛 « . Du coup non non, pas le droit de descendre dans le vide comme ça, on travaille et si on te le demande avec le contact, là tu peux suivre la main pour descendre 😉

Une fois cet écueil repéré, Aurélie l’a vraiment bien eu.

A cheval, ouhla ! Pauvre Aurélie, qui est grande et se retrouve sur un petit cheval large (très large) et court (trèès court devant) ! Et surprise pour Chouchou, sa cavalière le tenait plus haut et plus court que moi 🙂 Je l’ai noté mais je n’ai rien dit, sachant pertinemment, de part mes réflexions précédentes (cf articles), que je devais aller moi aussi dans cette direction.

Je m’explique : Vulkan est habitué à s’étendre vers l’avant et vers le bas à la demande et a compris que cette attitude était récompensée. Mais c’est une attitude qui ne lui est pas naturelle, bien qu’elle soit bénéfique sur beaucoup de points. Vulkan, lui, a un port de tête haut naturellement et il n’y a que comme ça qu’il est mécaniquement capable d’engager ses postérieurs. A vouloir trop bien faire, nous avons tous les deux favorisé son défaut d’engagement. Moi en cautionnant son attitude étendue et lui en me la donnant à tout bout de champs pour se faire féliciter.

Donc il est nécessaire, en cette période où nous recherchons davantage d’engagement, d’impulsion et de force dans l’arrière-main, de l’inviter à se tenir plus haut (raisonnablement bien sûr).

Les 2 premières minutes de la séance étaient donc un peu étrange pour les deux protagonistes 🙂

Et très vite, le sourire aux lèvres, j’ai vu le couple se former et mon petit cheval trouver sa place et accueillir en lui sa cavalière. Oui, on monte dans Vulkan, pas dessus, c’est comme ça ^^ Ca ne s’explique pas, ça se ressent 🙂

Travail d’abord sur l’incurvation, qu’il tende sa rêne extérieure, qu’il évase en épaule en dedans, quelques transitions, arrêts à l’assiette, reculer, tout ceci a eu besoin de quelques ajustements pour le premier essai, puis bien.

Ensuite travail au trot, avec de vrais beaux moments, Vulkan disponible, léger et avec une vraie souplesse dans son allure.

Et puis un peu de galop : Aurélie est très vigilante à ne pas porter son cheval, donc Vulkan était dans une petite cadence, mais pour autant léger et sans rompre l’allure. Il n’a jamais vraiment osé allonger le galop monté, sauf une fois en balade. Il apprendra petit à petit qu’il peut se le permettre… patience 🙂

Ensuite, passage d’une petite croix avec abord voulu au trot, mais Chouchou a pris le galop dès qu’Aurélie lui a demandé d’avancer un peu, donc les abords ont été faits finalement au galop et la cavalière a pris sa monture au mot, avec alternance de galop à gauche et à droite à la réception 🙂 Joli moment, où Vulkan se prenait au jeu, s’est appliqué et a fait quelques départs au galop superbes.

Fin de séance… et des pistes de travail pour la suite, notamment travailler l’élasticité du trot la prochaine fois.

Je préparerai ça par le travail à pied entre temps, Aurélie vient une fois tous les 15 jours donc on a tout le temps de faire les choses progressivement 🙂

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s