Archives pour la catégorie Gymnastique (barres au sol – cavaletti – assouplissements – locomotion)

Petite lib avec gros bidon

Une journée inespérée… tous les ingrédients étaient réunis pour un très, très bon moment avec Vulkan.
Un vrai bonheur 🙂

Il a été super généreux, on a joué sur les petites barres installées là et malgré ma gestuelle imprécise en raison de ma mobilité restreinte et de mon centre de gravité déplacé… il a joué le jeu ❤

Publicités

Petite longe avec « tata »

Aujourd’hui, une amie a longé Vulkan, histoire d’être à l’aise pour me dépanner dans les temps qui viennent… gros bidon parlant.

Plus ça va moins je peux en faire et déjà le pansage et les étirements me fatiguent pas mal. Bon… j’ai bon espoir que ce ne soit d’un passage à vide et que j’aurai d’autres moments plus faciles d’ici le mois d’Avril.

Donc Hélen a très gentiment pris mon rôle durant cette séance. Petite longe, où elle a fait pas mal de transitions pas-trot-pas (un de nos points noirs, la transition trot->pas), avec beaucoup de réussite.

Ensuite quelques étirements sur des cercles de tailles variées, Vulkan est venu en extension sur une petite cadence, peu d’engagement mais le dos bien monté.

Et puis j’avais envie de le voir sautiller un peu, donc croix et vertical aux deux mains avec Hélen et j’ai fini avec un petit oxer aux deux mains, histoire de pallier à mon immense frustration de rester au bord de la carrière toute la séance 😛

Bref Hélen et Vulkan, ça fonctionne 🙂 et Chouchou était plutôt pas mal du tout ! Je l’ai trouvé très délié sur ses sauts, à part sur l’oxer où il se jetait un peu… mais il faut dire que j’avais enlevé la barre d’appel et du coup il gérait moins bien son abord.

Gymnastique !

Hier soir séance gym pour le Chouchou… et abdication pour moi.

On a commencé, après notre désormais habituel pansage à rallonge, par un peu de liberté. Il n’était pas mal, mais encore quelques réticences à main gauche. D’ailleurs il semble avoir encore des gênes genre sciatique sur son postérieur gauche… shiatsu dans deux jours pour essayer d’y pallier !

Bref on fait de petites choses simples, il se met en cercle, je chasse tantôt le postérieur interne, tantôt l’épaule, tantôt les deux… c’est pas mal du tout même si à gauche il préfère que je l’assiste, sinon il va tout droit 😛

Ensuite je monte les barres pour l’exo que j’avais en tête à la base, c’est à dire galop sur 2 puis 3 barres au sol. En réalité je ne le sens pas assez vibrant et moi je n’ai pas l’énergie de l’être pour deux, donc je fais une combinaison avec des cavalettis et barres au sol, l’aspect sautant donnant au poilu l’impulsion nécessaire.

ligne 1

C’est pas mal, mais je ne suis pas au point sur les longues rênes… pas encore… Elles ne sont pas tendues tout le temps, j’ai du mal à gérer le tracé, le contact, l’impulsion, et mes propres jambes réticentes. Il s’en est bien dépatouillé en tout cas, mis à part le fait qu’il piiiiile à la réception quand je lui dis que c’est bien…. Raaaah Chouchou ! Le problème c’est que les 2 premières fois ça me fait rire (et il s’arrête aussi quand je ris d’ailleurs, pas peu fier de ses bêtises le môme poilu)… donc après pour le relancer les fois suivantes, je ne suis plus crédible… 😛

Bon, et puis on n’a pas travaillé symétriquement, il a fait bien plus de passages à main gauche, car je n’en pouvais plus au moment de passer à main droite. Et oui… je suis à 6 mois et demi de grossesse et là c’est vraiment très dur de crapahuter dans le sable sur des longueurs, porter des barres etc… :/

Bref mes ligaments me disant d’aller me coucher… j’ai tout de même enchainé avec un travail en longues rênes sur incurvation – contre-incurvation, étirement en extension d’encolure, aux deux mains. Là au moins, Vulkan travaille nettement plus que moi, qui peux me permettre de rester sur un petit cercle, même si je fais évidemment quelques ellipses par ci par là.

Il a été très très bien sur ce travail de fin de séance, mais pas d’image car je n’avais pas les jambes d’aller rechercher l’appareil pour le changer d’angle lol. Oui, j’étais vraiment HS.

Merci d’ailleurs à Hélen pour son aide en fin de séance… je lui ai fait pitié ^^

Mini double en longues rênes

Ce soir, petite séance sympathique mais qui ne restera pas dans les annales non plus.

Chouette détente en liberté, cette fois très bonne connexion, ça revient petit à petit 🙂 Je n’ai rien demandé de plus qu’une déambulation aux trois allures, mais il était très à l’écoute, calé sur moi, rappels nickel…

Ensuite je branche les « grandes » longues rênes et c’est parti pour une mise en route aux 3 allures sur des cercles et trajectoires variées. Pas mal de transitions. Il était bien mais souvent déconcentré par des allées et venues d’autres chevaux dans la carrière. La transition trot-pas n’est toujours pas correcte, il va falloir que je m’y attarde un de ces 4.

Ensuite je mets un cavaletti à passer, puis j’enchaine avec un double composé de 2 cavalettis verticaux. Et là, je me rends compte que je me suis compliqué la tâche… Et oui, suivre en longues rênes une combinaison à une foulée en plein milieu de la carrière… c’était un peu présomptueux !

Du coup, je fais des erreurs de mains, de placement… Chouchou saute 1 obstacle sur deux ou perd en impulsion… bref on tâtonne ! Il fait tout de même deux jolis passages, 1 avec entrée au trot, suivi d’un autre avec entrée au galop. C’est propre, je suis à ma place, je l’ai dans les 2 rênes, bref on y est.  Même chose avec cette fois un petit oxer en 2e obstacle : ça le fait très bien. A noter que lors du passage avec entrée au trot, il fait un saut nettement plus fort et haut sur l’oxer que lors de l’entrée au galop.

Ensuite on change de main et de nouveau les tâtonnements, les couacs… la carrière sur cette partie est plus pentue et les alentours plus regardants, du coup à a nuit tombante avec les éclairages il est beaucoup moins tendu dans ses trajectoires. Forcément, j’ai plus de mal à me placer et on a donc quelques loupés. Pas grave, c’est en forgeant qu’on devient forgeron et je compte bien forger un jour en longues rênes ! On finit avec un très joli enchainement, toujours avec 1 passage propre avec entrée au trot suivi directement par la même chose avec entrée au galop.

Gros câlin, bonbons aux herbes et je le laisse marcher en liberté.

Ci-après : le passage de l’oxer avec entrée de double au trot, aux deux mains :

2

1

Rythme de vacancier

Ces temps-ci, peu de travail pour Chouchou. Peu, ok, mais fun et bien 🙂

Depuis la première séance avec Aurélie, il a bossé deux fois en longe pour les transitions dans le trot comme on avait prévu. La réponse est nickel, rien qu’en me grandissant, même si j’ai tout de même posé un code vocal dessus.

La transition montante dans le trot est là mais ça manque d’explosivité à mon goût pour le moment, on en est toujours à rechercher plus de propulsion des postérieurs…

Ensuite Aurélie est venue pour la deuxième séance. Objectif : les transitions intra-allures et jouer un peu avec des petits obstacles Le gros point positif de la séance pour moi est l’amélioration notable des départs au galop monté. Il en a fait des superbes, avec de l’air sous le ventre, de la gouache, de la propulsion et l’œil joyeux.

Pour ce qui est des passages sautants, c’est pas mal dans le sens où il est globalement franc et respectueux, mais il n’attaque pas assez ses barres, c’est mou.

Par la suite je l’ai travaillé sur 2/3 séances à pied, avec une recherche de propulsion et de jeu. Il m’a fait une super séance où je lui faisais aborder un cavaletti au trot et demandais le galop à l’abord. Résultat, il s’est mis à attaquer davantage sa barre et à pousser vraiment derrière. Il a vraiment compris, s’est prêté au jeu 🙂

Hier, petite longe cool cool, détente aux 3 allures et jeu avec un petit vertical qui était monté, on changeait sans cesse les trajectoires, tantôt cercle autour de l’obstacle, puis déplacement de cercle en ligne droite, puis sur code vocal je l’envoyais sur la barre, tantôt au trot, tantôt au galop, tantôt en demandant la transition à l’abord et puis cercle devant l’obstacle, etc etc. Il a tout fait nickel, très très disponible et respectueux mon petit cheval 🙂

Et pour finir je le mets en lib et à la voix il va me sauter le vertical une dernière fois ❤

Fin de séance, place aux compléments et aux câlins 🙂

Pour les jours à venir, j’ai pas mal d’idées de travail, à condition que mon physique m’en laisse l’opportunité, car bien des choses se feraient à l’épaule et pour ça faut marcher pour de vrai… en ce moment ce n’est pas ce qui m’est le plus facile !

On verra bien, sinon je m’arrangerai en bout de longe 🙂

On se rebooste !

Ces derniers temps, Vulkan manque d’impulsion. Il faut dire que je ne déborde pas d’énergie non plus… ça n’aide pas. Mais c’est mauvais pour lui de bosser en sous-tension.

J’ai donc fait une première séance axée sur les transitions reculer-trot, avec une recherche de grosse propulsion derrière. Je ne sais s’il était simplement d’humeur ou s’il a senti mes nouvelles résolutions, toujours est-il que dès la détente il était plus qu’en avant et m’a demandé 2 fois de suite de passer un petit obstacle… je l’ai donc laissé y aller et il a sauté avec beaucoup de souplesse, chose qui n’était pas le cas ces derniers mois. Il avait très peu confiance justement en ses postérieurs et là clairement il a repris confiance petit à petit, entre les transitions et le passage du petit obstacle aux deux mains, abord au trot et au galop.

Pour les transitions reculer-trot, j’ai exigé d’avoir un reculer très rythmé et diagonalisé, et une transition bondissante, récompense immédiatement après. Il en a fait 4 très belles et ça m’a suffi.

Un jour de repos et ensuite, nouvelle séance, axée sur un cavaletti de plus en plus large.
L’appareil photo n’a pas filmé la première partie de la séance donc on ne voit pas la progression, mais je vais résumer ici .
Détente en mode couillon, fier, trèès en avant, avec coups de cul joyeux et ronflements.

Ensuite passage d’une barre de cavaletti toute simple et pas haute, abord au trot aux deux mains.

Puis j’ai monté un peu la barre et même chose, + abord au galop aux deux mains.

Enfin oxer, abord au trot et au galop aux deux mains. L’idée était qu’il aille chercher loin devant, je voulais qu’il prenne la longue. Il l’a fait à main gauche et j’étais si contente qu’il a compris et s’est arrêté net à la réception, ce qui est dommage, ça brise un peu la fluidité du travail. Mais bon je suis ravie qu’il ait osé, ça prouve qu’il reprend confiance en son arrière-main 😀

A main droite, ce qui me plait particulièrement c’est qu’il arrive à se réceptionner correctement sur le pied droit et pousse avec son postérieur droit, ce qui n’était pas du tout possible auparavant. Il se réceptionnait sur le pied gauche et partait en gros coups de cul colériques pour changer de pied ensuite… bref ça n’a plus rien à voir 🙂 de plus, il est nettement moins sur les épaules au galop à droite que ces dernières semaines 🙂

Voilà donc les évolutions du moment ! Ca fait plaisir de le voir joyeux, en forme, volontaire… mon ptit Chou quoi 😉

 

Vers un garrot libéré

Deux belles séances, deux jours de suite.

J’ai demandé davantage à Vulkan, dans tous les domaines : davantage de précision, davantage de netteté dans toutes les transitions, davantage d’équilibre, davantage d’efforts.

Hier soir, j’ai commencé, après une petite détente cool,  à vraiment lui demander de chasser les hanches sur le cercle, ce qu’il a un mal de chien à faire (CF autres posts traitant de sa locomotion). Au début, j’ai dû le prendre sur de petits cercles pour bien clarifier ma demande et surtout mieux contrôler l’épaule externe.

Et petit à petit, j’ai eu la même chose (avec un angle plus ténu, mais un vrai geste tout de même) sur de plus grands cercles, avec la conséquence recherchée : montée du dos, ouverture du garrot et extension d’encolure.

Au fur et à mesure il s’est amélioré, s’est mieux tenu et a été jusqu’à l’extension paroxystique. J’ai calé des transitions trot-galop, pas faciles à prendre à partir de l’extension d’encolure et il me l’a fait comprendre : ronchonneries bien claires aux premiers départs. Et puis il a fait un bel effort pour me donner 2 départs très chouettes à chaque main.

Ce soir, j’ai commencé par travailler sur les transitions avec deux barres au sol espacées d’un mètre :

  • Passage au pas,
  • Transition au trot sur la 2e barre,
  • Transition au pas juste avant les barres et redépart au trot sur la 2e barre,
  • Passage des deux barres au trot,
  • Arrivée au trot et arrêt au-dessus de la première barre,
  • Passage au trot des deux barres et départ au galop après la 2e barre, puis transition au trot avant de repasser les barres etc.

Il était im-pec-cable pour les transitions 🙂 . Vraiment une démonstration de sa part. Par contre parfois il se distrayait à main droite (toujours légère tendance à la contre-incurvation) et a bégayé 2-3 fois sur les barres à cause de ça.

Après cette petite gymnastique, on a repris les progrès de la veille avec recherche d’un décalage des hanches à l’extérieur du cercle et en avant vers l’extension d’encolure. Quand il était bien posé et cadencé, je l’emmenait comme ça sur les barres. Il se remontait un peu mais restait bien tendu, donc très satisfaisant pour moi.

Et pour finir, quelques transitions trot-galop. Encore quelques ronchonneries, puis réussite réelle. Je pense qu’il libère son garrot (qui a souvent tendance à se coincer, probablement en lien avec son port de tête très haut et son manque de musculature ces derniers mois). En tout cas visuellement, en fin de séance, j’ai trouvé son garrot mieux sorti.

Demain c’est repos, on reprendra le travail dans les prochains jours, avec des déplacements latéraux pour qu’il libère bien ses épaules.