Archives pour la catégorie Massages Shiatsu et Etirements

Un nouveau chapitre

C’est le printemps des 8 ans du Chouchou… incroyable quand j’y pense !

Et c’est la première année qu’il reste aussi bien en état ni trop ni trop peu mis à part le bourrelet derrière l’épaule signant son origine ibérique.

Il va vraiment bien, il a un moral au top, il s’exprime énormément, son garrot est sorti encore davantage, bref c’est une année qui promet.

Mais il a un problème : j’ai adopté une petite ponette blessée, et il n’est pas du tout sûr d’être ok avec le fait que je chouchoute un petit truc boiteux et plein de poils, dont il n’est même pas certain qu’il s’agisse d’un équidé !!! Scandale ^^

C’est très drôle de le voir faire son macho avec elle, tout en raccrochant régulièrement son auréole quand je le regarde, genre « moi??? jsuis saaaage » Mais oui bien sûr Chouchou, je t’ai vu chercher à l’impressionner !

Mais Bergamote, la ponette (joli nom n’est-ce pas ?), est d’un flegme à toute épreuve et ne se laisse pas du tout émouvoir par ce grand (pour elle) zozo tout bouillant de jalousie qu’il est.

Bref je m’amuse bien à les observer, elle est vraiment géniale, elle le snobe juste comme il faut pour qu’il s’agace tout seul sans que ça ne dégénère jamais.

Il faut dire que depuis un mois, je viens tous les matins puis un jour sur deux de très bonne heure à la pension faire les soins de la petite, tandis que Vulkan me regarde de la porte de son pré… et il est arrivé de nombreuses fois que je n’aie même pas le temps d’aller lui dire bonjour tant les soins me mettaient en retard pour partir travailler. Car au début, Bergamote avait trop mal et trop peu confiance pour que ça se fasse vite et bien, j’en avais pour une bonne heure pour un malheureux pansement.

Donc un peu dur pour le « bébé » d’accepter la p’tite sœur 😛

Mais maintenant que la choupinette va mieux, les soins sont plus espacés et j’ai plus de temps pour ce p’tit cake poilu 🙂

Donc, au boulot !

J’ai demandé à Jennifer Tonnon, une physio-massothérapeute et amie, de venir prodiguer ses soins à Bergamote pour sa rééducation, mais également à Vulkan.

Ouhla il y avait du boulot ! Comme il est au repos depuis plusieurs mois à part quelques sorties en main et quelques séances à pied par ci par là, peut-être 3-4 séances montées… bref il ne fiche pas grand-chose, et bien je voulais que Jennifer me dise ce qu’elle pouvait observer dans ses schémas de compensation « au naturel », sans qu’on puisse incriminer ni le travail ni le matériel.

C’est simple : il est complètement différent à gauche et à droite. C’est la première fois que Jennifer doit travailler de manière aussi opposée d’un côté et de l’autre d’un cheval… ahum. C’est bien pour ça que monter Vulkan n’est pas si aisé qu’il n’y parait, il fonctionne mal depuis ses soucis de postérieur gauche à 2 ans.

De loin, on dirait un ptit cheval qui va bien, mais si on creuse un peu il est carrément handicapé. Donc gros travail de massage côté gauche pour décontracter et assouplir un peu les muscles trop sollicités, et massages réflexes pour réinitialiser et revasculariser les muscles atrophiés à droite.

Le point noir, c’est une inflammation du ligament nucal juste derrière l’occiput. Ca explique beaucoup de choses que jusqu’ici personne ne parvenait à m’expliquer :

  • il a un mal fou à donner du pli dans le mouvement
  • il a beaucoup de difficultés à croquer les bonbons ou gros morceaux de carotte donc je dois lui donner en petits bouts
  • il a des migraines que je n’explique pas via la Médecine Traditionnelle Chinoise
  • il ne parvient pas à développer le splénius, ce muscle central de l’encolure, tandis qu’à l’inverse son rhomboïde (le petit boudin musculaire proche des crins qui continue jusqu’au garrot) est hyper tendu. Je ne comprenais pas ce qui provoquait ça dans mon travail… et manifestement la tension est si forte dans la nuque que l’insersion du splénius est comprimée, empêchant le sang de nourrir correctement le muscle.

Par contre, je dois avouer qu’avoir des lésions du ligament nucal quand on est un p’tit cheval travaillé sans mors et sans hyperflexion, la plupart du temps tenu en simple collier d’encolure… ça pique un peu !

La théorie de Jennifer c’est que comme il est hyperlaxe et que sa crinière tombe d’un seul côté et qu’il a un chignon, ça crée une tension permanente vers la droite sur son ligament, qui « saute » régulièrement et ça s’inflamme.

Donc elle a posé des cross-taping (patchs magnétiques ) sur la nuque et je vais essayer de natter les crins de l’autre côté régulièrement, pour redonner de la symétrie à tout ça. Plus bien sûr un travail ajusté et des étirements.

Donc j’ai remonté Vulkan hier, 2 jours après la manip, et il était plutôt pas mal du tout 🙂 Mais il nous reste énormément de travail pour approcher d’une forme de symétrie 😛

Publicités

Le Chouchou est… chouchouté

Quelques nouvelles… Après avoir laissé un peu Vulkan tranquille suite à la manip ostéo (tout en faisant scolairement les étirements recommandés), on a repris le travail aujourd’hui en longues rênes.

J’ai donc investi dans des longues rênes « longues ». J’en suis contente, elles sont agréables et souples, contrairement aux longues rênes classiques avec une partie en sangle hyper raide.

J’ai également pris le parti de mettre des bandes de travail avec sous-bandage intégré pour les postérieurs de Vulkan, afin de lui offrir un bon soutien du boulet postérieur gauche.

On n’a ni les strass ni les élastiques roses dans les crins, mais c’est un peu un cheval de Barbie en ce moment ^^

Pour faire un bref résumé :

– je vais le chercher au pré, câlin avant de mettre le licol, bisous…

– on se met dans l’écurie à l’abri des intempéries (ça c’est chouette)

– j’enlève sa chemise et je commence le pansage de base (jusque là… rien de spécial)

– une fois tout terminé, je passe aux étirements du dos (étirements des postérieurs et antéversion / rétroversion du bassin, puis étirements des antérieurs et demandes de reports de poids sur les postérieurs).

– application d’un gel spécial pour les articulations douloureuses, avec harpago entre autres et étirements des 3 phalanges et du boulet postérieur gauche + flexion + extension.

– pose des bandes sur les postérieurs (du coup petites guêtres sur les antérieurs, je n’arrive pas à ne mettre des protecs qu’aux postérieurs, c’est psychologique mais ça me fait trop bizarre)

– séance de travail avec démarrage en lib puis longues rênes… Il était bien en locomotion, par contre le froid l’a rendu un peu débile 😛 Mais passées les 10 premières minutes il était chouette 🙂

– câlins et retour à l’écurie

massage du dos et du passage de sangle (il avait le surfaix) avec ma brosse à picots qu’il adore

ré-étirements des postérieurs et du postérieur gauche pour ce qui est des phalanges et du boulet.

complémentation phyto ( drainage + « multiflex » pour les articulations ) + complément minéral + 1 poignée de Fibra pour l’appétence

– on remet la chemise et retour au pré avec sa belle…

Voilà voilà… ou comment j’ai cru acheter un poulain rustique 😛

Santé globale : bourrelets, pieds, ostéo et shiatsu

– PREMICES DE FOURBURE

Vulkan a sans doute fait un épisode de fourbure l’année dernière sur son antérieur droit.

Son pied en garde les dernières traces ; il reste un demi cm d’une corne décolorée et asymétrique. Il y a quelques semaines, il a baissé en énergie et était plus sensible sur les cailloux. Ça a coïncidé avec une repousse de l’herbe, précédemment stressée par quelques jours de sécheresse. Résultat : l’herbe repousse plus riche en sucre et je connais un gourmand qui ne s’en est pas bien trouvé.

Du coup, je lui ai fait un shiatsu et ai opté pour un drainage de chez Hilton Herbs. En une dizaine de jours, on voyait déjà les améliorations sur sa locomotion. La cure continue pendant 1 mois environ, matin et soir.

– CHUTE DANS LE PRE ET CHECK-UP OSTEO

A côté de ça, comme j’en ai déjà parlé, il avait besoin de voir sa « tata » ostéo. C’est chose faite. Globalement j’avais tout de même pas mal limité les soucis en shiatsu, mais il restait quelques blocages à corriger : deux thoraciques + la zone qui me tiquait le plus au milieu du dos + un jarret. Bref, il s’est fauché, et après il s’est crispé devant à cause de la douleur au dos. Cela dit, pour notre ostéo, ce n’était rien de bien grave et il pouvait reprendre le travail rapidement.

Sauf que je suis partie en formation pour 5 jours. Donc il a eu deux jours de repos et sera sorti en travail à pied par une autre proprio de la pension.

– EMPONPOINT

D’autre part, l’embonpoint de Vulkan reste un problème. Il n’est certes pas choquant à voir, mais au toucher on perçoit bien le problème …

En cherchant, je suis tombée sur cet article du site Techniques d’Elevage :
En bref, pour les pressés qui ne cliquent pas sur le lien : il est possible que l’embonpoint soit dû à une carence en un oligo-élément, dont l’absence empêche l’utilisation de l’énergie ingérée, laquelle est donc stockée en bourrelets.
Il est vrai que Vulkan est au pré h24, et étant donné qu’il est gras, je ne le complémente pas. Donc impossible de savoir si ses besoins en vitamines et oligo-éléments sont bel et bien couverts.

Qu’à cela ne tienne, j’ai commandé un complément minéral vitaminique de chez Reverdy.

– SHIATSU

Bon il reste un point à aborder. Depuis une grosse année, Vulkan a une zone « dépoilée », quasi-circulaire. Ca ressemble à une marque de champignon, mais l’évolution est trèèès lente, c’est sec sans desquamer et depuis le début, je suis certaine que c’est énergétique. A l’époque, j’avais une autre formatrice shiatsu et lorsqu’elle est venue elle m’a assuré que ce n’était pas situé sur un point d’acupuncture. J’étais déroutée, car véto, ostéo, kiné… personne ne savait quoi en dire. La dernière véto a soupçonné une irritation nerveuse par l’intérieur de la joue, ce qui était encore la meilleure réponse qu’on m’ait proposée. Mais bon… l’irritation d’un nerf serait douloureuse et ce n’est pas le cas.

zone quasi-circulaire 1 doigt sous la muserolle du side-pull, plus ou moins visible selon les saisons.

Révélation hier avec ma prof de shiatsu actuelle et en comparant avec les planches d’acupuncture humaine : c’est bel et bien sur un point d’acupuncture !!! Rah comme j’en ai assez de ne jamais faire suffisamment confiance à mes premières impressions… mais comme ça me rassure d’avoir confirmation tout de même !
Du coup je vais pouvoir travailler en énergétique non pas uniquement pour faire disparaitre cette zone, car je m’en fiche bien, mais surtout c’est l’indice bien clair d’un déséquilibre, et ça va permettre de creuser la question.

Des nouvelles !

Un long silence… pour cause de Chouchou convalescent.

Les séances montée 2 et 3 étaient marquées par quelques ronchonneries, ayant pour cause une légère tendinite sous les deux jarrets.

Comme ça semblait empirer au pré, avec les terrains mous que nous avions encore il y a 2 semaines, j’ai pris la décision de mettre Vulkan au box.

A première vue, c’était risqué, il ne connait pas du tout la vie en box, la seule fois où il y a été (après la castration), il a sauté la porte et je l’ai remis direct avec Fakir au paddock de peur qu’il ne se blesse.

Mais Chouchou a semblé vraiment très soulagé d’être sur un sol reposant : je pouvais laisser la porte du box grande ouverte, les premiers jours il ne sortait pas ! Petit à petit il s’est tout de même montré plus intéressé pour sortir.

En parallèle, soupçonnant que ses pieds trop longs en pince n’étaient pas pour rien dans tout ça, j’ai fait un parage et demandé à une podologue (Laura Redon, KC Lapierre) de venir faire une vérif quelques jours après. Elle a validé mon interprétation et m’a aidée en équilibrant parfaitement les pieds.

Durant ce temps, traitement homéo (Arnica 9CH et Apis Mellifica 9CH) et oligo-éléments (Manganèse-Cobalt et Fluor) pour Chouchou, sortie en main entre 10 et 20 minutes et bandes de repos la nuit avec gel pour tendinites et flanelles imbibées d’eau. Ah il a fallu qu’il s’habitue à la pose des bandes avec l’effet mouillé-froid, qu’il soit sage en main… mais je n’ai eu aucun problème, très très fière de lui !

Et puis beaucoup de massages pour détendre l’arrière-main crispée, il a aimé 🙂

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ensuite, j’ai allongé le temps de marche mais aussi les pauses pour brouter. Puis je l’ai lâché d’abord une heure, puis une matinée, dans une parcelle au sol bien plan avec plein d’herbe, sans copain. Le calme mais le plaisir aussi.

Et comme il supportait de moins en moins bien le box, retournant sa litière, refusant le foin, stressant… je l’ai remis aujourd’hui au pré avec des copains calmes.

Moins de deux semaines de box au final et il s’est tout de même nettement démusclé. Vérif ostéo faite, ne reste qu’à le chouchouter et le remuscler progressivement ! Déjà il va commencer par deux jours de pré, à marcher toute la journée, à se détendre et à remplir son petit bidon. Ensuite, on enchainera avec une remise en route progressive.

Envoi dans un endroit peu engageant

coin

Aujourd’hui, un Chouchou trempé !

Donc mini pansage, puis massage de points stratégiques avec du Synthol, puis étirements des antérieurs, des postérieurs, puis exercices pour finir ça : jambette en tenant bien le geste, puis tourner en avançant en engageant fort le postérieur interne, puis de beaux reculers bien diagonalisés.

Et est venue l’idée de l’exercice, par hasard, pour laisser passer un groupe d’enfant : l’engager dans le recoin sombre de l’écurie et lui demander d’y rester face au mur. Au début avec moi, il était stressé, sursautait quand quelqu’un arrivait de derrière, puis il s’est calé sur moi et on est passé à l’étape suivante : l’envoyer seul face au mur.

Je trouve qu’il se débrouille pas mal du tout 🙂

Neige et Campo

Affronter le froid : check !

Voilà, petite visite aux loulous ce matin, mains congelées mais sinon du bonheur 🙂

Après j’ai sorti Chouchou, pour quelques massages, étirements et l’apprentissage du campo (pas prévu, mais c’est venu logiquement en voyant que Vulkan avait des difficultés à étirer les postérieurs vers l’arrière -> en étant de plus en plus à l’aise dans le campo, il va s’assouplir progressivement 😉 )

Voilà la ptite vidéo, où je suis niaise, je le reconnais totalement. Mais Chouchou, si on ne le flatte pas, ça ne lui va pas 😛

En tout cas, il comprend vite le ptit ^^ Et on voit bien qu’il n’est pas encore à l’aise, donc à bosser ! 🙂