Archives pour la catégorie Environnement / Mode de vie

Le bonheur et les aspirations du moment

Depuis la séance de physio-massothérapie, Vulkan a bien bossé. On a alterné entre séances de dressage, longe et une première balade montée printanière dans un esprit trotting 🙂 Et quelques séances d’électrostimulation pour décontracter la nuque :
WP_20170324_13_37_59_Pro
Il reste heureux, motivé, il fait des efforts, on avance gentiment mais sûrement.

Mais surtout, il est lui-même, équilibre de feu et de calme. Enfin, je le retrouve entier ! Depuis sa castration à 21 mois, c’est la première année qu’il s’exprime en tant qu’entier, tout en étant serein et enjoué au travail. Le shiatsu fait du bien , définitivement 🙂

WP_20170313_11_33_48_Pro

Du coup, au travail monté, il a gagné en équilibre émotionnel : il est super à l’écoute, très dynamique, bref on se régale et on s’amuse ! Beaucoup de travail à faire encore mais je ne mets plus la pression, on va forcément dans le bon sens donc chaque séance est avant tout un moment d’échange, on touche les limites et on les repousse un petit peu chaque fois.

On a aménagé le pré de nouveau pour la belle saison avec des couloirs et des obstacles naturels, donc il se bouge aussi beaucoup en mon absence (même s’il a tendance à passer sous (ou sauter) les fils pour manger où il ne faut pas 😛 vivement qu’on mette le courant ! ).
17757580_1205660529555724_6409097285849191393_n  17342528_1205660569555720_5559194207739684821_n

J’ai également fait un bilan naturopathique pour le chouchou, qui me permet de me rassurer : le métabolisme est correct (lipides et glucides). Mais on a un souci de collagène généralisé (articulations, vaisseaux…). Donc je vais devoir le supplémenter en MSM. Une mauvaise irrigation du cerveau également, qui est à mettre en corrélation avec la compression au niveau de l’occiput, donc on va tester plusieurs choses pour améliorer et je referai faire un bilan dans 3-4 mois pour voir si les choses ont évolué 🙂
Pour la petite blague, l’appareil de biorésonnace magnétique se met en bouche, comme un mors. Une première pur Vulkan ! ^^

17439487_10212885219184979_1843581541_n  17410296_10212885219824995_1372702001_n

Le voir aussi joyeux, serein, heureux dans dans sa vie de cheval et motivé dans le travail, tout en se maintenant dans un état très correct pour la saison… ça fait mon bonheur.

Fakir aussi est bien, heureux, pleinement cheval. Bergamote l’a rejoint en colocation de pré et ça lui fait du bien au moral à elle aussi 🙂

WP_20170403_09_49_24_Pro 1WP_20170403_09_48_59_Pro 1WP_20170403_09_11_50_Pro

En bref, les trois loulous vont bien 🙂 et toute la famille en profite ❤
WP_20170329_13_00_03_Pro

Enregistrer

Publicités

Réflexions musculation

Pas mal de nouveautés autour de Vulkan, du bon et du moins bon.

Le moins bon ? La perte de son super copain de pré, qui a provoqué une vraie petite déprime. Depuis deux nouveaux colocataires lui ont été présentés… il ne s’attache pas du tout, chacun à son bout de la parcelle…

Cette déprime s’est manifestée par un manque d’envie  général : pas envie de venir me voir au pré, pas envie de bosser, manque cruel d’impulsion… Et un pas ralenti au maximum quand il s’agissait de retourner à la pâture.

Dépitée, j’ai choisi d’apporter de la nouveauté et ai introduit le clicker, avec un mieux immédiat : cheval qui vient au pré, qui avance franchement à mes côtés, qui est plus généreux et vivant dans le travail et SURTOUT : retour des câlins et autres groomings mutuels si chers à mon cœur et si révélateurs.

Côté travail, il a toujours une forte asymétrie d’épaule et de postérieurs, l’un étant la conséquence de l’autre. Il bosse bien, mais il est en difficultés sur certains mouvements, clairement. Alors qu’il sait faire et qu’il comprend tout. Un peu frustrant, mais il faut toujours repartir de la base pour avancer.

Me voilà donc à réfléchir sur ces asymétries et comme j’aime fournir ma bibliothèque en cas de questionnement, j’ai trouvé un livre qui sortait vraiment du lot par son approche dans ma sellerie préférée, il s’agit du Guide de Préparation Physique du Cheval par JC Ballou. Excellent livre, très bon outil 🙂 Et me voilà à utiliser certains des exercices proposés pour aider mon Chouchou à utiliser ses deux côtés. Le livre m’invite aussi à revoir la progressivité dans mes séances.

D’autre part, j’ai acheté une selle de dressage pour m’aider dans ma position et surtout mon confort de monte. Je l’ai posée aujourd’hui sur Vulkan, elle va SUPER BIEN 😀 Hâte de poser mes fesses dedans !

Et pour finir, je ressens le besoin à aujourd’hui de prendre des cours, avec des personnes choisies très soigneusement, mais je veux progresser VRAIMENT dans mon équitation, envie d’un bond en avant 🙂 Il se pourrait que j’aie trouvé la bonne personne, affaire à suivre si tel est le cas 🙂

Parallèlement à tout ça, je travaille sur moi. Ma pratique du shiatsu m’invite à une maitrise émotionnelle et respiratoire, tandis que mon corps d’après grossesse m’appelle au secours. Stretching, gainage et endurance font partie désormais de ma démarche pour être moi… en mieux ! Pour moi, pour Vulkan, pour tout 🙂

Outil visuel fort intéressant et utile que j’ai trouvé dans un article d’Eugénie Cottereaux :
(pour Vulkan, l’épaule forte est la droite)
http://www.fteltd.co.uk/images/asymmetry/assymmetricdevelopment.gif

La vie est belle pour Chouchou

Un nouveau copain est arrivé dans le paddock fil à fil avec le sien, donc Vulkan a fait le beau 😛

Et il continue les sorties avec Nadège, qui a fait une belle balade de 2 heures aux 3 allures ce we, à la grande joie des deux je crois 😀
Et un peu de travail avec Aurélie également, sur l’engagement du postérieur interne 🙂

Quant à moi, j’y suis allée avec ma fille ainée pour des câlins et ila grandement apprécié, à grands renforts de bisous, tête posée sur la mienne et attitude de garde du corps autour de ma fille qui était un peu embêtée par deux chiens. Vulkan, c’est plus qu’un cheval, c’est un membre de notre famille, qui sait qui nous sommes et qui est « à lui » 😛

Bref, il a la belle vie, entre travail sérieux, câlins, soins et belles balades ❤

Retrouvailles avec Fakir

La vie et ses hasards…

Fakir a dû partir de son havre de paix et il m’a donc fallu le ramener à la pension de Vulkan.

Pas simple d’envisager un déménagement dans la précipitation, enceinte avec un cheval qui a horreur de se retrouver dans un camion… mais une chose après l’autre tout s’est correctement organisé, avec l’aide indispensable et chaleureuse d’amis qui (hasard toujours), amenaient justement leurs chevaux à la pension. On a fait un tir groupé et l’entraide a permis de passer une bonne journée 🙂

Donc Fakir est monté correctement, après quelques hésitations mais sans stress, avec des tranquillisants.

Quand il est arrivé à la pension, je l’ai laissé marcher et l’ai emmené voir Vulkan à travers la clôture… c’était amusant. Vulkan n’en croyait pas ses yeux, il changeait sans cesse de hauteur d’encolure pour vérifier qu’il voyait correctement Fakir ^^
Et puis comme il faisait 3 foulées de trot et s’arrêtait et rebelotte, sa copine de pré est arrivée plus vite et j’ai bougé Fakir pour être sûre que ça ne dégénère pas.

C’est là que Fak a fait la connaissance de SON pote de pré, Sisco. La rencontre s’est faite tranquillement et il a fallu que mon grand bonhomme en finisse avec ses tranquillisants.

Plus tard dans la journée, j’ai amené Vulkan pour le panser près du pré de Fakir et là, là, vraiment j’ai eu des retrouvailles. Fakir a henni pour l’appeler, il est venu au grand trot et après un petit cri de « guerrier », il l’a bisouillé et ils se sont mis directement en position de grooming. ❤

Un peu plus d’un an sans se voir, et pas l’ombre d’un doute, ils se sont non seulement reconnus, mais en plus rien n’a changé entre eux !

Le lendemain, aujourd’hui, je les ai mis ensemble dans la carrière et il n’y a pas un geste d’humeur de l’un envers l’autre, c’est comme s’ils s’étaient quittés la veille… bref j’ai retrouvé mon duo… 🙂 C’était imprévu et j’avais fait le deuil de mes interactions avec Fakir (autre que des visites de courtoisie et une surveillance de sa santé)… et me voilà de nouveau dans cette configuration. Ca remue pas mal de choses en moi, ça me fait très plaisir de retrouver notre relation mais d’un autre côté je pensais sincèrement que cette retraite ad vitam eternam était une bonne solution pour lui. Du coup je suis un peu perdue dans mes ressentis, mais une chose est sûre : il est un peu déprimé de sa séparation avec Gangster, le poulain qu’il avait sous sa coupe, et il est très heureux de retrouver Vulkan. Avec le temps, ne devrait rester que le positif.

Bretagne, Bretagne… :(

Bon, on avait dit au boulot, et même qu’on avait commencé !

Et puis Vulkan a montré d’abord une gène au postérieur gauche, puis presque une boiterie, puis il était de nouveau à peu près correct le lendemain, puis une balade à pied où il a eu du mal à rentrer, mettant son postérieur au repos autant que possible sur les derniers mètres 😦

J’avais repéré une sortie d’abcès depuis quelques jours déjà, ce qui à la base expliquait pour moi sa gène passée mais là je ne comprenais plus pourquoi il semblait avoir si mal et j’ai été imaginer le pire.

Bref, véto !

Une petite dame bien sympathique, hyper speed, rigolote mais rigoureuse.
Après les bisous avec Chouchou, elle fait un check-up : température, cœur, respiration… Elle remarque que son cœur bat plutôt lentement et qu’il a tendance à s’arrêter par moment, ce qui pour elle n’est pas alarmant mais à garder dans un coin de la tête.

Pour le reste, tout roule. Jolis pieds (merci ), elle le regarde marcher et trotter, Chouchou fait de son mieux et galère surtout dans les tournants sur son postérieur gauche et sur le dur. Bon jusque là, tout colle avec l’abcès qui ne serait pas correctement drainé. Forcément, sortir en couronne dans la gadoue, c’est pas top.

En plus de ça, début de gale de boue sur la pauvre malheureuse ridicule trace de balzane ! Non mais franchement, avec Fakir, 3 belles balzanes, je comprenais. Mais là, c’est comme une mauvaise blague. Bref. Chouchou ne trouve pas ça drôle du tout, lui, et lève son postérieur aussi haut qu’il le peut pour éviter qu’on y touche.

La véto propose un pansement drainant avec 48 h de pose donc 48 au box, de quoi l’étanchéifier pour aller marcher un peu.

Au bout des 48h, j’enlève le pansement : il a fait son office car je trouve des sécrétions peu ragoutantes à l’endroit de la sortie d’abcès. Rien ne semble avoir percé en sole par contre. Mais Vulkan a mal et… je n’avais pas pensé à ça, mais mettre son pied douloureux dans un seau pour un bain de pied… c’est NON. On y a passé un certain temps, il a fait de beaux efforts mais n’a jamais réussi à oser poser le pied dans le seau. Du coup il crampait et fatiguait sur son postérieur droit, donc j’ai fini par lâcher l’affaire. On reverra ça plus tard et sans douleur dans un premier temps.

Donc nettoyage à l’éponge et application d’un baume pour la gale de boue…

Ce matin, il était censé sortir de nouveau dehors mais le temps est exécrable. Donc boxe encore, ce qui n’est pas plus mal pour la gale de boue… mais on est allé marcher. Résultat : je pense (même s’il reste une chaleur en couronne) qu’il a moins mal concernant l’abcès. Mais aux soins c’est la gale de boue qui le fait souffrir… Donc j’ai fait une petite mixture et j’irai voir ça ce soir.

Voilà… comment profiter des bienfaits d’une pension en zone inondable, en Bretagne ! Entre les paddocks noyés et le râtelier entouré de boue mélangée à l’urine et aux crottins dans laquelle ils pataugent toute la journée… ça donne ça.

Donc pas de travail possible, il s’est démusclé encore… on va devoir reprendre la rééduc au début dès qu’on aura quitté ce lieu certes sympathique mais absolument inadapté.

Car oui, à partir du mois de Mars, nous serons dans une nouvelle structure, avec de quoi travailler correctement et sans rivière qui déborde de son lit ! 🙂

Des nouvelles !

Un long silence… pour cause de Chouchou convalescent.

Les séances montée 2 et 3 étaient marquées par quelques ronchonneries, ayant pour cause une légère tendinite sous les deux jarrets.

Comme ça semblait empirer au pré, avec les terrains mous que nous avions encore il y a 2 semaines, j’ai pris la décision de mettre Vulkan au box.

A première vue, c’était risqué, il ne connait pas du tout la vie en box, la seule fois où il y a été (après la castration), il a sauté la porte et je l’ai remis direct avec Fakir au paddock de peur qu’il ne se blesse.

Mais Chouchou a semblé vraiment très soulagé d’être sur un sol reposant : je pouvais laisser la porte du box grande ouverte, les premiers jours il ne sortait pas ! Petit à petit il s’est tout de même montré plus intéressé pour sortir.

En parallèle, soupçonnant que ses pieds trop longs en pince n’étaient pas pour rien dans tout ça, j’ai fait un parage et demandé à une podologue (Laura Redon, KC Lapierre) de venir faire une vérif quelques jours après. Elle a validé mon interprétation et m’a aidée en équilibrant parfaitement les pieds.

Durant ce temps, traitement homéo (Arnica 9CH et Apis Mellifica 9CH) et oligo-éléments (Manganèse-Cobalt et Fluor) pour Chouchou, sortie en main entre 10 et 20 minutes et bandes de repos la nuit avec gel pour tendinites et flanelles imbibées d’eau. Ah il a fallu qu’il s’habitue à la pose des bandes avec l’effet mouillé-froid, qu’il soit sage en main… mais je n’ai eu aucun problème, très très fière de lui !

Et puis beaucoup de massages pour détendre l’arrière-main crispée, il a aimé 🙂

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ensuite, j’ai allongé le temps de marche mais aussi les pauses pour brouter. Puis je l’ai lâché d’abord une heure, puis une matinée, dans une parcelle au sol bien plan avec plein d’herbe, sans copain. Le calme mais le plaisir aussi.

Et comme il supportait de moins en moins bien le box, retournant sa litière, refusant le foin, stressant… je l’ai remis aujourd’hui au pré avec des copains calmes.

Moins de deux semaines de box au final et il s’est tout de même nettement démusclé. Vérif ostéo faite, ne reste qu’à le chouchouter et le remuscler progressivement ! Déjà il va commencer par deux jours de pré, à marcher toute la journée, à se détendre et à remplir son petit bidon. Ensuite, on enchainera avec une remise en route progressive.

A trois dans le froid

IMG_7014

(la photo n’a rien à voir, c’était il y a 10 jours)

Aujourd’hui, vent du Nord, juste glacial.

On commence par un pansage des deux, trop mignons : ils étaient au top de l’écoute malgré le vent et câlins tous les deux ^^. Puis effleurages et massages. Vulkan a encore un peu mal à ses postérieurs au toucher, il n’aime pas trop.

Fakir s’est montré assez réceptif, mâchouillant dès l’effleurage 🙂

On part ensuite affronter le froid en balade chacun à sa place et tout le monde bien sage, impressionnant, je n’ai quasiment rien eu à dire à part une fois où Fakir a buggé pour du linge suspendu, mais bon en soi ce n’est rien, c’est dire si la balade a été calme et sage ! 35 minutes de pas bien actif, on rentre, on se couvre et petite ration ! 🙂

Contents les loulous !

Moins contents de devoir retraverser la gadoue pour retourner dans le paddock… Vulkan freine des 4 pieds quand on s’approche de la clôture… Fakir essaie d’esquiver la porte… Oui j’ai bien compris que ce passage est cata, pour moi aussi, je manque chaque fois de tomber et /ou d’y laisser une botte, ou deux !

M’enfin ils y vont quand même et une fois le passage derrière eux, Vulkan va au foin et Fakir à l’eau  😉

Voilà, une petite journée cool avec mes loulous, ultra sages, tout bisouilleurs, bref chouette moment 🙂