Archives du mot-clé confiance

Balades avec Nadège

Entre mes séances, Vulkan sort en extérieur avec Nadège. Ca se passe super bien, la confiance du couple se consolide un peu plus chaque fois.

Je suis ravie pour lui, il a un super moral du coup et j’ai vraiment hâte de sortir en extérieur également. Qu’est-ce que j’attends ? Je dois avancer sur ma rééducation musculaire pour être sûre de pouvoir gérer un écart sans me faire mal. Donc pour le moment, c’est carrière.

Et voici le récit de la dernière balade avec Nadège , des émotions mais un petit cheval et une cavalière au top 🙂 :

« J’avais prévu une petite boucle par 2 bouts de chemin que j’avais déjà pris et les relier par un petit bout de route que j’avais repéré sur une carte. Je fais 1 km à pied, il est motivé mais il y a du vent, il fait sombre à cause d’un gros nuage, il me fait plusieurs blocages et il est nerveux mais ça va.

En haut d’une côte, je monte, nickel au montoir et tout, super. Au départ il n’était pas trop en avant (dur dur tout seul !) et puis il s’est mis en route rapidement.
Tout à coup déboulent 2 chevaux au galop dans l’autre sens, Vulkan se statufie mais attend, les 2 filles ralentissent et on se croise tranquillement. Là je m’attendais à devoir user de persuasion. Il a ralenti, essayé de faire demi-tour 2 ou 3 fois (mais gentiment), essayé de brouter nerveusement et puis dès que les chevaux ont été hors de vue il s’est remis en marche avec entrain 🙂

Là-dessus on se prend l’averse tant attendue, génial 😛 mais on avance bien, il reconnait les chemins et y va de lui-même.
Après y a un endroit où le chemin est encaissé par rapport aux champs à côté et entouré d’arbres. Donc à l’entrée il faut descendre dans le chemin sombre et laisser les champs de blé de chaque côté. Ca c’est dur… les 2 fois précédentes Vulkan montait spontanément sur le talus, je devais le faire redescendre à reculons et lui indiquer pas à pas d’entrer dans le petit chemin. Et là, 0 indication il y est allé tout seul 😀 Bon il était un peu chaud, pas de trottinement mais je restais bien calme pour qu’il garde le pas, donc je n’ai pas voulu trotter pour garder ça.

Un petit bout de chemin plus tard, je prend le chemin que j’avais repéré sur carte. On arrive dans un petit pâté de maisons avec un chien qui se précipite sur le grillage, de l’autre côté un élevage de poules qui sent fort, une chèvre qui cabriole sur un tas de bois, gloups… et ben il a regardé mais pas de panique, il est passé quasi sans s’arrêter 😀

Finalement on débarque sur le petit bout de vraie route qu’on est obligés de prendre. Je vois au loin un champ avec des vaches qui broutent tranquillou. C’était passé la dernière fois et on avait déjà croisé des voitures sur une route donc je me dis « on le tente à cheval ».
Ouais sauf que petite route à virages… d’un coup j’entends des motos arriver à fond la caisse. J’avais même pas le temps de sauter à terre avant qu’elles ne nous passent à côté donc en une seconde, j’ajuste mes rênes, je me penche pour lui parler à l’oreille et qu’il m’entende par dessus le bruit des moteurs, et c’est pas moins de 10 ou 12 motos qui nous passent juste à côté, couchées dans leur virage à fond la caisse. Par là dessus toutes les vaches se mettent à galoper dans le champ, effrayées. Franchement c’est allé tellement vite que je me rappelle à peine ce qui s’est passé, mais je sais que Vulkan a à peine bougé, il était terrorisé mais il a juste fait qq pas sur place, il n’a même pas cherché à faire demi-tour, il a gardé une oreille sur moi pendant que je lui parlais même s’il ne savait plus où donner de la tête !! Dès que la dernière moto est passée j’ai sauté à terre et j’ai félicité à fond, il dansait pas mal et ne voulait plus aller en avant donc on a respiré qq secondes pour se calmer.

Et là… tout le troupeau de vaches arrive au galop vers nous !!!! Là il s’est vraiment mis au passage même s’il ne tirait pas sur la rêne-longe. Je ne voulais pas lui demander de longer la clôture avec toutes ces vaches donc on s’est mis du côté gauche de la route, sachant qu’il y avait de la visibilité pour les voitures. On est passé à pied, au passage mais on est passé, et il avait beau stresser il a été SUPER !!!! Une voiture s’est arrêtée et m’a demandé si ça allait, si j’avais besoin d’aide etc, mais ok 🙂

Dès qu’on a passé ce champ il est redevenu tout calme, tout mou, le contrecoup de la montée d’adrénaline je suppose… je suis remontée dans un petit chemin, super-génial-cheval, il était motivé, il a vraiment profité de ce passage de la balade, attentif et tout… Trooop toooop !!!
On a bien trotté et galopé sur les derniers km vu qu’on avait perdu bcp de temps avant, il était partant mais hyper attentif, je n’ai presque pas touché aux rênes, il démarrait à l’assiette, BONHEUR 😀

J’ai fait le dernier km à pied et voilà 🙂 On devait partir 45 minutes et on a fait 1h15… mais purée ce que je suis fière !!!! Il a vraiment assuré parce que y ‘avait 1000 raisons de paniquer sur cette balade. Trop trop trop trop top!!! 😀 »
Publicités

Un petit enfant parmi les chevaux… :)

Quelques moments forts avec ma fille, à noter impérativement 🙂

– Je faisais un shiatsu à une jument (Niebla, jument PRE de Julie) et pendant que je m’en occupais, Emma s’est appliquée à apposer ses petites mains sur moi, en rythme ❤

10356392_10203449112722208_1207919838159848573_n

– Nous sommes allées visiter Fakir, mon cheval retraité, ses copains Irish Cob et Kate, la gardienne de ce petit monde. On parle avec Kate et je lève les yeux quand j’entends Emma appeler Fakir, en tendant sa main.
Je me suis précipitée à ses côtés pour voir sa petite menotte garnie d’un peu de grains à poules, et laisser mon doux géant grappiller ce qu’il pouvait au milieu des touts petits doigts, de sa lèvre supérieure uniquement… ❤ ❤ ❤

– Une visite à Vulkan, où Emma cueille des pâquerettes pour les donner à « Chouchou » puisqu’elle l’appelle comme ça aussi 🙂 Et lui qui attrape du bout des lèvres la petite fleur qui dépasse à peine des doigts de la puce… Il passe beaucoup de temps à lui sentir les cheveux aussi, comme il me fait à moi 🙂

Bref, des moments de douceur, des moments où les chevaux sont des membres de la famille, à part entière. Des moments vrais et forts, dont il faut se rappeler.

1ère balade en terre inconnue – grosse trouille

Ce matin, j’avais une 40 min seulement devant moi pour Chouchou, et les ouvriers pour le tunnel étaient en train de bâcher, donc pas envie d’inquiéter Vulkan pour rien en bossant en carrière.

DONC : petite balade 🙂 J’avais fait un petit tour à pied la semaine passée sur une portion de route, ce qui nous a valu de nous retrouver nez à nez avec des génisses en folie, terrifiant Vulkan. J’ai donc opté pour une autre direction en cette fraîche matinée.

Bon… Chouchou sortant du box de bon matin, c’est une petite cocotte-minute ^^ J’ai du le reprendre de nombreuses fois pour le garder au pas, mais à part ça il s’est montré plutôt conquérant, à l’exception d’un épisode au retour que je détaillerai plus loin.

Sur l’aller, on a trouvé un chemin bien sympathique, mais il a fallu faire demi-tour car je manquais cruellement de temps. Je l’ai laissé trotter un peu, il a commencé à couiner donc j’ai rectifié le tir immédiatement. J’ai pu redemander un petit trot et rentrer ensuite avec un cheval au pas qui se tendait ! BONHEUR !

Et puis on est presque arrivé à la pension quand il a eu super peur d’un tas de bois déjà vu dans l’autre sens, mais cette fois on ne le distinguait qu’à peine, caché par d’autres tas. Il s’est monté la tête,s ‘est mis à vraiment stresser et même s’il repartait en avant à chaque sollicitation de ma part, il bloquait et reculait ensuite, accentuant chaque fois un peu plus son stress. Je suis donc descendue et on a passé la zone, mais il a fait une vraie embardée à me rentrer dedans, paniqué. Son pouls tambourinait à toute vitesse, bref une vraie grosse peur Chouchou ! Une fois qu’il a vu ce que c’était il s’est détendu à grand renfort de mâchouillages et on a recommencé cette partie à pied, il est resté zen. Je pense qu’il a cru que c’était un gros animal, car c’était bâché et caché derrière autre-chose, donc l’effet d’optique donnait l’impression que ça se déplaçait en même temps que nous… Pauvre bouchon ! Finir une balade par une trouille pareille, c’est trop bête !

Bref, retour au pas à pied, ptit coup de brosse, curage de pied, ration du matin et bye-bye, tu iras au pré avec la gérante, moi je file au taf ^^

Shooting photo avec Fanny V.

Parce que j’avais envie de jolis souvenirs… j’ai fait appel à une jeune femme talentueuse 🙂

Fanny est venue nous photographier. J’avais en tête une tenue et une ambiance, mais aussi des envies de simplicité. Elle a su tout retransmettre 🙂

Voilà mes clichés préférés :

Voici le lien de sa page :

https://www.facebook.com/pages/Fanny-Photographies/514325825289252?fref=ts

Instants volés, dodo au pré

J’arrive, les trois compères dorment fort, Vulkan, bien qu’encore en vache, ne me voit pas arriver. Une fois au milieu d’eux, je suis repérée, Texan et U-Top relèvent la tête.

Je dis « chhhhhht reposez-vous les loulous, tout va bien » et BOUM, les têtes retombent au sol dans un soupir.

Reste Vulkan, qui a réveillé uniquement l’oeil qui me regarde, mais sa lèvre inférieure pend, ses oreilles sont relâchées… cool Raoul ! Je le laisse dormir et me blottis contre lui en le caressant doucement, je prends quelques photos, j’essaie de me faire discrète pour les laisser profiter de leur sieste. Texan rêve, il couine, sursaute, gigote… je ris en silence ^^ U-Top joue à l’apnée du sommeil, il cesse de respirer quelques secondes pour reprendre rapidement ensuite.

Et Vulkan s’appuie contre moi, de plus en plus. Je me décale, je lui parle, puis il s’allonge de tout son long, le chanfrein blotti contre ma cuisse, yeux bien fermés et ronflements en prime (faut maigrir Chouchou ! ) Un super bon moment ❤

Parcours divers en longues rênes

Séance super intéressante aujourd’hui, dans un pré recyclé en carrière en herbe, où nous n’avions jamais été. Tous les chevaux de la pension sont chauds à cet endroit, bordé d’un chemin derrière une haie où passent toutes sortes de gens à vêtements colorés, entouré de prés avec des copains plus ou moins remuants… Mais Vulkan a été exemplaire, connecté et concentré ! Il change en ce moment c’est fou, j’ai l’impression qu’il prend plusieurs années d’un coup en maturité !

Pour ce qui est de la séance : on commence par une détente au pas en longues rênes, on passe sur un sol en plastique qu’il connait d’avant : il est flottant à l’abord car c’est la première fois que je l’envoie dessus en longues rênes. Ensuite on le passera au pas et au trot sans souci aucun, même un bel arrêt du trot les postérieurs dessus, puis reculer et transition au trot pour repartir !

C’était la toute première fois que je lui demandais de franchir des obstacles (au sol ou cavalettis) en longues rênes. Je l’ai trouvé super chouette ! Pour l’abord du cavaletti, c’est encore un peu flottant à main droite, la direction n’est pas assez précise et en plus je trouve qu’il est moins à l’aise pour prendre son appel à cette main.

Si au début on les passe en isolé avec retour au calme immédiatement après, durant la séance ils ont fait partie d’un enchainement avec du rythme, c’était vraiment agréable !

Mais… et c’est là que ça m’agace un chouilla, je n’ai manifestement pas appuyé correctement sur le bouton pour enregistrer la majeure partie de la séance. C’était chouette pourtant, on a fait un parcours avec passages étroits, arrêt au-dessus d’une barre, courbes pour aller sauter un cavaletti, changement de main, transition sur le sol plastique, courbe serrée autre passage étroit etc. Bref, on s’est bien amusé !

Ne serons en image que les premiers passages du cavaletti, ainsi que l’après-séance : un peu de liberté pour le plaisir (le sien surtout ^^ ), dont j’ai photographié une partie.

Ce qui m’a beaucoup plu, c’est que même s’il partait volontiers faire le tour de la parcelle au galop, il revenait très régulièrement me voir et se poser, ne repartant que si je le lui proposais. Il a changé. C’est certain, il me considère différemment, peut être parce qu’on aborde le travail monté, peut être parce qu’il accepte davantage de contraintes (c’était bien compliqué il y a quelques mois de faire plus de 3 minutes en longues rênes)… toujours est-il qu’il est beaucoup plus serein et qu’il se repose plus sur moi. Il va tout de même falloir trouver le parfait dosage, pour qu’il ose s’exprimer là-dedans, je le trouve un peu sur la réserve du coup (mais c’est peut être les kilos récemment accumulés et le temps lourd qui y sont pour beaucoup, à voir ! ), par exemple dans les rappels, il revient franchement mais reste à distance, un peu trop à mon goût. Aucune méfiance de sa part, je vois plutôt beaucoup de respect mais… disons que je n’en demande pas tant ^^ là il fait trop timide, j’aime mon sale gosse crâneur !!

Et parce que c’était la journée cafouillage vidéo, nous sommes ensuite allés dans la rivière pour ses tendons car j’ai trouvé la séance assez intense, j’ai mis le film en route, mais la mise au point s’est faite tout du long sur une branche près de l’appareil… donc on est très flou au loin, aucun intérêt ^^ Pourtant Chouchou a fait de belles jambettes dans l’eau, c’était joli… 😉

Balade-baignade

Il fait chaud, la séance d’hier était assez physique pour lui, donc en route pour faire trempette dans l’eau avec Chouchou ! 🙂

Rien à raconter de particulier, un bonhomme vraiment nickel, pas du tout regardant en balade, attentif, content… bref impeccable. A peine l’ombre d’une hésitation pour descendre dans l’eau, et après avoir marché dans le sens du courant, nous avons été dans l’autre sens, puis pause pendant un long moment à laisser l’eau masser ses tendons, pendant qu’on se faisait des bisous ❤

Au retour : parage ! 🙂