Archives du mot-clé épaule en dedans

Objectif dressage, séance 1

Vulkan est très vert dans le travail monté, je ne suis pas montée à cheval pendant 8 mois et auparavant la fréquence n’était pas élevée non plus, surtout avec les différents soucis physiques du bonhomme. ET le tout après une période de 4 ans quasiment sans équitation. Deux grossesses au milieu de tout ça et me voilà à reprendre tout ce qui ressemble à du dressage à la base.

C’est donc dans cette optique que j’ai débuté cette première séance.

Comme je tiens à continuer de travailler à pied, d’affiner notre communication etc, le début de séance reste ludique et « complice », pour ensuite s’attaquer à une manière plus académique.

Séance 1  :

Détente à pied :

. Longe aux 3 allures, avec intérêt tout particulier pour la netteté des transitions.
. Travail sur l’aspiration des hanches, qui a posé quelques problèmes. Il donne facilement un pas, mais quand j’en veux deux il cafouille complètement et me propose tout autre chose. Je pense qu’il est géné au niveau de sa sciatique et / ou qu’il fait de petits accrochements de rotule sur cet exercice. On a donc terminé sur 1 pas de chaque côté pour ne pas perdre les acquis.

Détente montée :

Freestyle, comme ces derniers temps. Plus ça va plus on arrive à quelque chose. C’est encore un peu flou, ça lui demande beaucoup de concentration alors-même que je lâche les rênes, action qu’il associait à la pause jusque là, synonyme de déconnexion malheureusement au stade où nous en sommes.

Travail monté :

J’ai construit un grand carré dans la carrière pour matérialiser de vrais coins.

. Faire les coins au pas uniquement avec la rêne extérieure et l’épaule interne reculée

. Enchainer épaules en dedans et cessions hanches en dedans avec passages de coins dans l’un ou l’autre des exercices, tout au pas avec une attitude plus haute que d’habitude, pendant environ 20-25 min, entrecoupées de petites pauses régulières. Il s’est donné et a réclamé les extensions d’encolure au pas, ça change de son pas habituel, flottant et creux 🙂

.  Etirement au trot en extension d’encolure

. De nouveau attitude plus haute, pour préparer deux départs au galop en équilibre à chaque main. Jolis départs, avec une vraie réponse à la jambe interne et donc un joli décollement de l’avant-main dans la transition.

Photos :
Les coins avec la rêne extérieure

001

On cherche la rectitude sur les lignes droites :002

Progrès notables… :)

Séance multiple hier, au soleil.

Pansage à rallonge avec étirements, bisous and co 🙂

Début en liberté, juste qu’il se dérouille librement puisque j’ai banni la longe pour quelques temps.

Il n’est pas connecté, profite de manière évidente de mon impossibilité de gérer les 4 coins de la carrière pour n’en faire qu’à sa tête. Pas grave, je me contente de le mettre en mouvement et de prendre des photos.

Pour autant, au bout d’un moment il se connecte et finit par un super galop très allant et retour vers moi enthousiaste.

Ensuite, je mets le side-pull. Travail sur le déplacement des épaules sans qu’il pivote l’arrière-main. C’est un exercice de base, mais qu’on n’a que très peu fait dans le passé et surtout, qui lui demande de reporter du poids sur son arrière-main et de maitriser chacun de ses pieds.
On a eu beaucoup de travail dessus, et il doit vraiment beaucoup se concentrer pour y parvenir. Mais c’était pas mal au final. On a enchainé hanches, épaules et déplacements latéraux par suggestion.
Tout ça est à retravailler pour plus de précision, mais ça l’a mis dans les bonnes dispositions pour la suite.

La suite donc : travail à l’épaule en reprenant les exigences des séances passées sur les transitions simples mais nettes, l’impulsion… et donc les épaules en dedans sur suggestion de la rêne extérieure.
Je ne suis malheureusement pas toujours à ma place… et on voit sur la vidéo que je fatigue physiquement à cause de « gros bidou ».

Globalement, je suis ravie. Il a fallu quelques rappels à l’ordre pour les transitions au début, mais on a trouvé notre code pour qu’il reste disponible dans l’arrêt, c’est bon ! 🙂
Il a considérablement amélioré son attitude globale, son impulsion, sa disponibilité… Bref il retrouve son brillant et c’est ma plus belle récompense.

Le travail à main droite est moins facile car il a plus de mal à engager le postérieur droit. De plus, je suis moi-même moins à l’aise à cette main et comme je finis par ce côté, j’ai la fatigue qui se fait sentir également.
On reprendra par la suite de manière plus équilibrée.

On remet la liberté au programme cette année

Ptit point physique en cet hiver des 5 ans :

IMG_9934

Nouvelle résolution 2015 ? Et non, même pas ! Simplement, Vulkan en a marre de marre de la longe, que je lui impose depuis plusieurs mois pour cause de petite forme physique me concernant. Alors mes séances de longe n’ont certes rien d’une mise sur orbite, mais il n’en reste pas moins qu’il en a ras-le-bol.

On perd l’envie, on perd l’intérêt, bref je perds mon cheval et ça c’est juste intolérable.

  • Donc j’ai commencé par faire une séance de longues rênes il y a quelques jours. Quand j’ai détendu en longe, mes craintes se sont confirmées : Vulkan a soupiré de manière trèèèès expressive. Ok bonhomme, t’inquiète c’est juste le temps que tu te dérouilles et après on passe aux longues rênes.
    Donc petite séance pas mal du tout, quelques réglages à faire pour cause de manque de pratique, mais on a fait pour la première fois des enchainements de déplacements latéraux avec rééquilibrage en ligne droite entre deux… bref une ligne courbe revisitée, en pas de côté.
    J’ai à cœur qu’il réagisse uniquement à la rêne extérieure, donc ça rend la chose un peu technique, mais c’est bien venu 🙂
  • Séance suivante, j’ai laissé ma longe au placard et ai commencé directement en liberté, sans rien attendre de lui puisqu’on n’en fait pour ainsi dire jamais et que je savais très bien qu’il était utopique d’obtenir immédiatement la connexion d’antan.
    Il a fait son truc de son côté au début, puis est venu me retrouver et on a un peu évolué au pas et au trot ensemble, sans que je lui demande quoi que ce soit d’autre que sa disponibilité. Résultat, de très jolis cercles au trot, avec de l’allant, de l’application sur son attitude globale… bref un petit cheval très participatif.
    Ensuite on a travaillé à l’épaule. Après avoir cherché plus de rectitude, j’ai demandé des transitions simples mais que je veux pétantes. Une des plus compliquées à obtenir pour nous : arrêt-pas. Ca n’a l’air de rien, mais pour avoir l’arrêt calme et droit tout en conservant une disponibilité totale… hum. Ca nous a posé quelques soucis et ma patience a été mise à rude épreuve, honnêtement.
    Quand je demande l’arrêt, il le fait très bien, souvent carré, mais il coupe le moteur. Résultat, quand je demande le pas, il met 3 secondes à réagir si je ne renforce pas ma demande avec le stick. Au bout d’une grosse dizaine de demandes sans amélioration, j’ai fini par râler et mettre du moteur pour de bon. Résultat, il ne tenait plus son arrêt correctement… bien sûr…
    Donc j’ai enchainé en demandant directement le trot, afin de lui permettre de rester mentalement plus disponible. Arrêt-trot, ce n’est pas parfait du tout, mais c’est mieux que arrêt-pas.
    Et la meilleure transition a été arrêt-reculer-pas.
    J’ai terminé là-dessus, dans le calme et le plaisir d’un exercice bien réalisé.
  • Et ce soir : liberté pour commencer… et finalement ça a occupé la majeure partie de la séance.
    Vulkan était plutôt bien avec moi, je lui ai proposé un tas de petits exercices qu’on avait rarement vus ou pour certains il y a très longtemps.
    Une belle série de choses imparfaites, donc, mais en même temps une jolie disponibilité de sa part.
    Bref, j’ai aimé ce moment et le voir en vidéo me permet de mesurer le chemin qui reste à parcourir dans les divers ateliers.
    Ensuite j’ai repris le travail à l’épaule, mais surtout pour avoir un cheval droit sur ses cercles (presque bien, sachant que je ne lui facilite pas toujours la tâche de part mes propres déséquilibres et mon gros bidon) et pour faire quelques épaules en dedans (pas mal du tout mais à peaufiner encore).Vulkan eed épauleJ’ai fini sur 2/3 transitions de l’arrêt et elles étaient belles belles belles !! 😀
    Malheureusement pour le travail à l’épaule je n’ai quasiment rien en vidéo faute de place sur la carte mémoire… donc je devrai me filmer une prochaine fois pour mieux cerner l’étendue des dégâts… ou pas 🙂

Une soirée entre partenaires

Après quelques jours un peu bof, hier soir a été un super moment.

D’abord parce que j’ai fait les choses posément, dans l’ordre et sans me presser.

Ensuite parce que Vulkan était serein, disponible dès le pansage, câlin… bref mon ptit bonhomme, mon poulain devenu grand.

On a commencé en longe, je me suis répété les mots du livre sur la kinésithérapie du cheval, en insistant sur l’importance des mouvements libres en début de séance. Donc, je me suis abstenue de toute contrainte d’engagement du postérieur interne, je l’ai laissé marcher, trotter et galoper dans les circonstances les moins invasives possibles. Pour autant, j’ai demandé des transitions, faciles d’abord puis les mêmes mais plus rapprochées, et les changements de main vers l’intérieur au trot, qui lui demandent progressivement de s’équilibrer. Mais tout ça sans intervention sur la cadence ni la locomotion en général.

Il était très réceptif et zen.

Ensuite je l’ai habillé pour monter. Là encore, bien que prenant rapidement le contact, je l’ai laissé libre dans sa cadence, dans son rythme, en me contentant de demander des arrêts à l’assiette et quelques pas de reculer. C’était loin d’être parfait en début de séance dans l’attitude mais pour autant je n’en ai pas fait un fromage, mise en route oblige. D’ailleurs je devrais commencer rênes longues dans ces cas-là, ça éviterait qu’il se sorte de la main dans les transition avant que son dos ne soit prêt.

Début du travail : au pas, au pas, au pas :

  • Suivre la piste, tourner à 90° dans les coins avec la rêne extérieure et l’assiette, faire une serpentine en créneaux, donc avec que des « coins » aux changements de direction, toujours selon la même manière
  • Transitions pas-arrêt-reculer-pas (parfois, quand il est parti dans le reculer en montant le dos, il n’écoute plus l’assiette et ne repart pas en avant sans que je le touche au stick)
  • Cercles  divers et variés, demi-voltes pas très académiques car pas toujours à la piste… recherche d’un contact sur la rêne extérieure
  • Début des épaules en dedans, un peu sur la piste, mais c’était pas évident car la piste est un peu profonde et on était de nuit, avec plein d’ombres partout. Donc on a continué en évasant des voltes, puis retour à la piste, etc. Il était de mieux en mieux, mais plus à l’aise à main droite qu’à main gauche. Chaque fois qu’il se traversait, je le changeais d’incurvation et on revenait à la mauvaise main ensuite.
  • Petit travail au trot sur les cercles, recherche du contact sur la rêne extérieure et essai de conserver l’attitude dans les changements de main, ce qui n’était pas évident hier, mais c’est venu progressivement.
  • Quelques pas d’épaule en dedans au trot, mais il n’est pas encore tout à fait prêt pour les faire nickel.
  • Demande de départs au galop : deux bien à droite, deux essais infructueux à gauche. Je n’ai pas insisté car il avait déjà montré plus de peine à partir à gauche en longe. On a repris le travail au trot, je reviendrai sur ces départs à gauche par le travail à pied.
  • Cessions à la jambe au trot, aux deux mains. Toujours un peu plus de difficultés à ramener le postérieur gauche, mais il a donné de belles choses. J’ai cherché à ce qu’il continue d’étendre son bout de devant durant l’exercice, il a réussi.
  • Etirements en extension d’encolure au trot aux deux mains sur de larges courbes.

Globalement très contente de lui, non pour la performance (évidemment ^^ ) mais pour son attitude, sa disponibilité et son écoute. Il a été très participatif et a fait de son mieux. De plus, il avait une très bonne impulsion, ce qui est un réel changement par rapport aux dernières semaines 🙂

Pour finir, je l’ai laissé en liberté et lui ai demandé un cercle au trot à chaque main, avec changement de main sur un huit de chiffre. Il a fait tout ça en cherchant à s’étendre, cadencé et appliqué.

Et puis une petite révérence à chaque main, pour le fun 🙂

Une soirée où j’ai eu la sensation continue de dialoguer avec lui, où il a semblé prendre plaisir du début à la fin, à grands renforts de câlins bien sûr et de coups d’œil en coin quand je suis sur son dos, d’un air de dire « hein que j’ai bien fait, là ?? 🙂 « 

Bref, on a bien des choses à travailler, c’est certain, mais avec ce climat-là, rien ne peut vraiment nous empêcher d’évoluer positivement 🙂

Reprise du travail monté

Après deux semaines de travail à pied sur l’équilibre et la locomotion de Vulkan, bien que ce ne soit pas parfait bien entendu, les progrès me permettent de me remettre en selle.

Une séance d’une demi-heure, aux trois allures, bien qu’à la base j’avais prévu une séance au pas…

Donc on démarre au pas, travail sur des changements de direction uniquement à la rêne extérieure / jambe intérieure… ça manque encore de réactivité à mon goût, mais il faut dire que j’ai aussi à travailler sur moi. Je cherche à ce qu’il allonge l’encolure vers l’avant, tout en lui demandant de se redresser dans les coins pour tourner à angle droit… donc c’est encore difficile pour lui, mais avec du travail, comme toujours, on y parviendra 😛

Un peu de travail sur deux pistes au pas toujours, épaule en dedans sur un côté puis changement de pli dans le passage du coin et déplacement des hanches vers l’intérieur sur le côté suivant. C’est pas mal pour les épaules en dedans, il commence à gagner en fluidité. Pour le travail sur les hanches, par contre, c’est trop haché et hésitant à mon goût… un peu à cause d’un manque de concentration lorsqu’il a le nez vers l’extérieur et qu’il regarde attentivement le club house… ^^

Sans titre21

Pour varier un peu et garder l’intérêt, j’ai demandé le trot. Petit à petit, il m’a sorti un trot tel que je le recherche en ce moment : nettement plus ample que ces dernières semaines / derniers mois. Actif, quitte à ce que la cadence soit un peu trop élevée, je tiens à ce qu’il ose avancer surtout. Il a progressivement réussi à se tenir joliment, sans doute encore avec la nuque trop haute pour son stade de dressage, donc le dos sans doute pas encore assez au travail. Mais on ne peut pas tout avoir en même temps. Déjà, s’il ressent le besoin de se redresser devant pour gagner en équilibre, et bien tant mieux.

Sans titre24

Sans titre22

Sans titre23

Et quand il était bien au trot, tendu sur les rênes et rectiligne, j’ai demandé le galop. Il a tendance à se décaler sur l’extérieur dans le départ, donc on travaillera les départs au galop le long de la piste en longe déjà je pense. Pour le galop, au début pas assez de jus à mon goût.

Il faut dire que la journée a été chaude et qu’un nouveau cheval est arrivé près de son pré, donc il a fait le zouave et a entamé son capital énergie pour le travail 😛

Et puis avec des transitions, il a fini par me faire un super départ avec un vrai moteur derrière et de vraies belles foulées amples. Donc fin de séance, bravo Chouchou.

On bidouille, plus ou moins bien

Aujourd’hui, 3e séance à pied basée sur les eed « hempflingesques ».

La moins bien des 3, clairement. Sans être une mauvaise séance, c’était plus brouillon que les autres, donc pas de quoi être fière sur ce coup.

Vulkan n’avait pas la pêche, il faisait chaud et peut être était-il un peu courbatu des deux séances précédentes. Je me suis sentie obligée de le booster en faisant un tas de gestes parasites qu’il faut que j’extermine absolument.

Voilà voilà, mais bon quelques bonnes choses tout de même.

Et on a fait un peu de pas espagnol; il débloque pas mal la coordination ! 🙂

A main gauche, pas mal :

1

 

A main droite, c’est plus dur et je suis à contre-temps :

2

Bien avec moi sur ce mouvement 🙂

3

 

Pause câline mais pas « à fond » comme lors des 2 dernières séances :

4

Longe « comme j’aime »

Petit travail en longe immortalisé 🙂

Vulkan travaille régulièrement depuis son arrivée à la nouvelle pension. La semaine dernière était donc plus dense pour lui, j’ai fini par un shiatsu vendredi pour le décontracter musculairement (et constater au passage qu’il a commencé à remuscler son dos 🙂 ). Puis deux jours de repos et reprise lundi avec cette séance.

A noter : un petit manège sous forme de tunnel était en train d’être monté juste à côté. Il n’a pas été inquiet mais regardait pas mal au début, puis s’est vraiment mis dans le boulot et ne s’y intéressait plus du tout ! Avec une nacelle qui bougeait tout le temps, le bruit etc, impec le bonhomme !! Fière de lui !

Les ateliers du jour :

– cercle rond au pas – ligne droite sur la piste – cercle rond : pas mal , même si le bord de la carrière est en zigzag, ce qui n’aide pas à suivre la piste en bonne et due forme. Et il avait tendance à prendre le trot pour un oui ou pour un non, tout plein d’énergie qu’il est en ce moment. Donc des petites choses à corriger, mais globalement il était chouette sur ses cercles.

– 8 de chiffre avec des plots espacés de 8m environ, au trot : au début il faisait le fou-fou, donc j’avais un changement de main en mode doma vaquera ^^ J’ai ensuite changé un peu de gestuelle pour ne plus lui laisser aucun moment de flottement et il a enchainé 2 fois très joliment et cadencé. Super joli à voir sur cet exercice le Chouchou !

– cercles concentriques au trot en essayant de garder la cadence et qu’il pousse bien sur le postérieur interne. Il se couche toujours plus à gauche qu’à droite, mais il m’a semblé nettement plus confiant en son postérieur gauche que ces derniers mois 🙂

– épaules en dedans au pas et au trot : globalement bien mais il a plus de facilités à droite qu’à gauche, fatalement (puisqu’il pèse au quotidien sur son antérieur gauche). Ca sera un très bon exercice témoin pour les améliorations d’équilibre.

– trot-arrêt-reculer-pas sur une ligne droite : très compliqué de garder la rectitude pour le moment, donc je demande très peu, ça ira en s’améliorant par la suite.

– du jeu, avec des invitations de ma part à partir au galop sur les lignes droites, puis il a enchainé avec brio de grands cercles à chaque main, sans chercher à tirer ni à se traverser, donc il est nettement plus à l’aise 🙂 Bondissant, enjoué, venant me chercher et sautant un cône au passage, j’ai bien ri 🙂

–  fin, avec un mini-chouilla de liberté, et une révérence, pour dire merci à la photographe et à la gérante de la pension qui le traite si bien ^^