Archives du mot-clé extérieur

Balades avec Nadège

Entre mes séances, Vulkan sort en extérieur avec Nadège. Ca se passe super bien, la confiance du couple se consolide un peu plus chaque fois.

Je suis ravie pour lui, il a un super moral du coup et j’ai vraiment hâte de sortir en extérieur également. Qu’est-ce que j’attends ? Je dois avancer sur ma rééducation musculaire pour être sûre de pouvoir gérer un écart sans me faire mal. Donc pour le moment, c’est carrière.

Et voici le récit de la dernière balade avec Nadège , des émotions mais un petit cheval et une cavalière au top 🙂 :

« J’avais prévu une petite boucle par 2 bouts de chemin que j’avais déjà pris et les relier par un petit bout de route que j’avais repéré sur une carte. Je fais 1 km à pied, il est motivé mais il y a du vent, il fait sombre à cause d’un gros nuage, il me fait plusieurs blocages et il est nerveux mais ça va.

En haut d’une côte, je monte, nickel au montoir et tout, super. Au départ il n’était pas trop en avant (dur dur tout seul !) et puis il s’est mis en route rapidement.
Tout à coup déboulent 2 chevaux au galop dans l’autre sens, Vulkan se statufie mais attend, les 2 filles ralentissent et on se croise tranquillement. Là je m’attendais à devoir user de persuasion. Il a ralenti, essayé de faire demi-tour 2 ou 3 fois (mais gentiment), essayé de brouter nerveusement et puis dès que les chevaux ont été hors de vue il s’est remis en marche avec entrain 🙂

Là-dessus on se prend l’averse tant attendue, génial 😛 mais on avance bien, il reconnait les chemins et y va de lui-même.
Après y a un endroit où le chemin est encaissé par rapport aux champs à côté et entouré d’arbres. Donc à l’entrée il faut descendre dans le chemin sombre et laisser les champs de blé de chaque côté. Ca c’est dur… les 2 fois précédentes Vulkan montait spontanément sur le talus, je devais le faire redescendre à reculons et lui indiquer pas à pas d’entrer dans le petit chemin. Et là, 0 indication il y est allé tout seul 😀 Bon il était un peu chaud, pas de trottinement mais je restais bien calme pour qu’il garde le pas, donc je n’ai pas voulu trotter pour garder ça.

Un petit bout de chemin plus tard, je prend le chemin que j’avais repéré sur carte. On arrive dans un petit pâté de maisons avec un chien qui se précipite sur le grillage, de l’autre côté un élevage de poules qui sent fort, une chèvre qui cabriole sur un tas de bois, gloups… et ben il a regardé mais pas de panique, il est passé quasi sans s’arrêter 😀

Finalement on débarque sur le petit bout de vraie route qu’on est obligés de prendre. Je vois au loin un champ avec des vaches qui broutent tranquillou. C’était passé la dernière fois et on avait déjà croisé des voitures sur une route donc je me dis « on le tente à cheval ».
Ouais sauf que petite route à virages… d’un coup j’entends des motos arriver à fond la caisse. J’avais même pas le temps de sauter à terre avant qu’elles ne nous passent à côté donc en une seconde, j’ajuste mes rênes, je me penche pour lui parler à l’oreille et qu’il m’entende par dessus le bruit des moteurs, et c’est pas moins de 10 ou 12 motos qui nous passent juste à côté, couchées dans leur virage à fond la caisse. Par là dessus toutes les vaches se mettent à galoper dans le champ, effrayées. Franchement c’est allé tellement vite que je me rappelle à peine ce qui s’est passé, mais je sais que Vulkan a à peine bougé, il était terrorisé mais il a juste fait qq pas sur place, il n’a même pas cherché à faire demi-tour, il a gardé une oreille sur moi pendant que je lui parlais même s’il ne savait plus où donner de la tête !! Dès que la dernière moto est passée j’ai sauté à terre et j’ai félicité à fond, il dansait pas mal et ne voulait plus aller en avant donc on a respiré qq secondes pour se calmer.

Et là… tout le troupeau de vaches arrive au galop vers nous !!!! Là il s’est vraiment mis au passage même s’il ne tirait pas sur la rêne-longe. Je ne voulais pas lui demander de longer la clôture avec toutes ces vaches donc on s’est mis du côté gauche de la route, sachant qu’il y avait de la visibilité pour les voitures. On est passé à pied, au passage mais on est passé, et il avait beau stresser il a été SUPER !!!! Une voiture s’est arrêtée et m’a demandé si ça allait, si j’avais besoin d’aide etc, mais ok 🙂

Dès qu’on a passé ce champ il est redevenu tout calme, tout mou, le contrecoup de la montée d’adrénaline je suppose… je suis remontée dans un petit chemin, super-génial-cheval, il était motivé, il a vraiment profité de ce passage de la balade, attentif et tout… Trooop toooop !!!
On a bien trotté et galopé sur les derniers km vu qu’on avait perdu bcp de temps avant, il était partant mais hyper attentif, je n’ai presque pas touché aux rênes, il démarrait à l’assiette, BONHEUR 😀

J’ai fait le dernier km à pied et voilà 🙂 On devait partir 45 minutes et on a fait 1h15… mais purée ce que je suis fière !!!! Il a vraiment assuré parce que y ‘avait 1000 raisons de paniquer sur cette balade. Trop trop trop trop top!!! 😀 »

La vie est belle pour Chouchou

Un nouveau copain est arrivé dans le paddock fil à fil avec le sien, donc Vulkan a fait le beau 😛

Et il continue les sorties avec Nadège, qui a fait une belle balade de 2 heures aux 3 allures ce we, à la grande joie des deux je crois 😀
Et un peu de travail avec Aurélie également, sur l’engagement du postérieur interne 🙂

Quant à moi, j’y suis allée avec ma fille ainée pour des câlins et ila grandement apprécié, à grands renforts de bisous, tête posée sur la mienne et attitude de garde du corps autour de ma fille qui était un peu embêtée par deux chiens. Vulkan, c’est plus qu’un cheval, c’est un membre de notre famille, qui sait qui nous sommes et qui est « à lui » 😛

Bref, il a la belle vie, entre travail sérieux, câlins, soins et belles balades ❤

Séances avec ses tatas et extérieur

Quelques nouvelles à ajouter au journal du bonhomme ces jours-ci 🙂

La semaine dernière, il a été très anxieux en balade en main avec Nadège, qui a donc préféré écourter la sortie pour ensuite travailler un peu en carrière. Ça s’est très bien passé . Bilan : il a besoin de ressortir en main pour se réhabituer à faire de l’extérieur, chose bien compréhensible après des mois sans sortir de la pension 😉

Ensuite il a travaillé avec Aurélie sur un petit enchainement de petits obstacles. Ça lui apprend à enchainer, c’est bien. Par contre il a mis du temps à se mettre dedans et le couple à se caler. Aurélie et moi avons donc bien discuté pour essayer de trouver des pistes constructives pour que les choses se passent encore mieux 🙂 A priori on a trouvé, à confirmer ! 😉

Nouveau moment avec Nadège, ça commençait à merveille puisqu’elle a pu l’aspirer du fond de son champs et il est venu au trot 🙂 le relationnel est vraiment extra entre eux 🙂 Début de travail à l’assiette +++ avec de supers résultats, donc impec. Et puis un couac puisque Vulkan lui a fait une petite embardée surprise à cause d’une porte de la carrière qui n’a pas été refermée et qui a claqué au vent. En plus, c’est une porte qui n’est jamais ouverte en temps normal, donc vraiment surprenant pour le bonhomme qui se croit en terrain connu. Rien de grave, Nadège m’a dit qu’il était très rapidement revenu au calme et qu’elle n’a pas été chahutée du tout en selle. Bon, faut dire qu’il est confort le bonhomme ^^ Mais à partir de là la connexion n’était plus là et donc Nadège a fini sur des choses simples et est descendue.

Dimanche Nadège est repartie avec Vulkan en balade en main, cette fois avec un poilu plus zen et donc une balade plus longue et plus agréable. Il est encore un peu tendu mais nettement moins que la fois précédente, donc ça devrait revenir vite 🙂 Petite prise de bec entre eux concernant l’herbe du printemps si alléchante, j’ai bien ri en lisant son compte-rendu !! Il a tenté, il a perdu, il était vexé 😛

Nadège a eu la gentillesse de me faire quelques photos 🙂 photo113 photo114

1ère balade en terre inconnue – grosse trouille

Ce matin, j’avais une 40 min seulement devant moi pour Chouchou, et les ouvriers pour le tunnel étaient en train de bâcher, donc pas envie d’inquiéter Vulkan pour rien en bossant en carrière.

DONC : petite balade 🙂 J’avais fait un petit tour à pied la semaine passée sur une portion de route, ce qui nous a valu de nous retrouver nez à nez avec des génisses en folie, terrifiant Vulkan. J’ai donc opté pour une autre direction en cette fraîche matinée.

Bon… Chouchou sortant du box de bon matin, c’est une petite cocotte-minute ^^ J’ai du le reprendre de nombreuses fois pour le garder au pas, mais à part ça il s’est montré plutôt conquérant, à l’exception d’un épisode au retour que je détaillerai plus loin.

Sur l’aller, on a trouvé un chemin bien sympathique, mais il a fallu faire demi-tour car je manquais cruellement de temps. Je l’ai laissé trotter un peu, il a commencé à couiner donc j’ai rectifié le tir immédiatement. J’ai pu redemander un petit trot et rentrer ensuite avec un cheval au pas qui se tendait ! BONHEUR !

Et puis on est presque arrivé à la pension quand il a eu super peur d’un tas de bois déjà vu dans l’autre sens, mais cette fois on ne le distinguait qu’à peine, caché par d’autres tas. Il s’est monté la tête,s ‘est mis à vraiment stresser et même s’il repartait en avant à chaque sollicitation de ma part, il bloquait et reculait ensuite, accentuant chaque fois un peu plus son stress. Je suis donc descendue et on a passé la zone, mais il a fait une vraie embardée à me rentrer dedans, paniqué. Son pouls tambourinait à toute vitesse, bref une vraie grosse peur Chouchou ! Une fois qu’il a vu ce que c’était il s’est détendu à grand renfort de mâchouillages et on a recommencé cette partie à pied, il est resté zen. Je pense qu’il a cru que c’était un gros animal, car c’était bâché et caché derrière autre-chose, donc l’effet d’optique donnait l’impression que ça se déplaçait en même temps que nous… Pauvre bouchon ! Finir une balade par une trouille pareille, c’est trop bête !

Bref, retour au pas à pied, ptit coup de brosse, curage de pied, ration du matin et bye-bye, tu iras au pré avec la gérante, moi je file au taf ^^

Et hop, balade aux 3 allures, bonheur

Après la première balade en groupe rebondissante, j’ai ressorti le fauve pour une balade solo, mais sur la même piste que la dernière fois, où j’avais essuyé quelques coups de cul de sale gosse 😛

On part, je fais attention à moi, à être la plus centrée possible, je laisse les rênes, il vole quelques départs au trot, on corrige, on travaille les arrêts à l’assiette. Ok.

Ensuite on arrive (après avoir eu les pétarades de moto-cross à 10 mètres de nous pendant de longues minutes, après avoir eu un copain cheval qui fait le fou dans le pré à 3 mètres de nous et une copine de la balade précédente qui arrive au galop en face… Bref après tout un tas de choses qui auraient pu le perturber mais pas vraiment à part quelques foulées de trottinement et un secouage de crinière)… on arrive donc sur le fameux espace avec la « piste de galop » improvisée.

Chouchou n’est pas fou, il se souvient, donc il chauffe un chouilla. J’en profite pour recaler des arrêts à l’assiette et récompenser à la carotte. On fait trot-pas-trot deux fois et il secoue la crinière à chaque départ au trot. Je dis que ça suffit et il part normalement, je donne donc les rênes. Il vole un départ au galop, on reprend le trot rênes plus ajustées, puis peu à peu, il se cale, je rends petit à petit des rênes et on fait les 3 quarts au trot, je finis par demander un petit galop sur le dernier quart : bien. Transition descendante ok.

Et nous voilà à enchainer un trotting-galopping, on s’engouffre dans des chemins improvisés pour doubler la surface de notre espace de jeu comme une amie cavalière me l’avait conseillé. Chouchou commence à se cadencer au trot et tend son dos, cherche à s’étirer… j’ai un micro contact du bout des doigts pour l’inciter à continuer mais le reste du temps il est rênes longues au trot et rênes semi-longues puis longues au galop. Arrêt à l’assiette du galop du tonnerre… il m’épate ce petit, c’est dingue le frein qu’il a ! Et le bilan : zéro coup de cul 😛 Bien moins frustré quand il n’y a pas de juju chaudasses à côté 😛

Bon, le galop… c’est pas ça. Il est de travers, je pense à une gêne physique. Il a un peu osé développer quand même, mais pas assez pour dire qu’il se sentait vraiment bien.

A force, il a bien transpiré, donc on rentre au pas. Il trottine encore un peu, donc je rectifie, on refait des arrêts à l’assiette mais sur le chemin du retour bizarrement c’est moins bien 😛 Je finis par en récompenser un à la carotte, mon stick tombe, je me dis que c’est parfait, j’en profite pour rentrer à pied après avoir dessanglé. Tu l’as bien mérité mon bouchon !

Voilà, bien fière de lui sur cette sortie, on a beaucoup de choses qui feraient peur à bien des chevaux… il a 4 ans, sans mors, débourré depuis peu (ou plutôt en fin de débourrage)… je serais bien difficile de ne pas être satisfaite !

Demain, c’est séance de shiatsu pour lui, par ma prof Mélanie Vigot. Ca devrait lui faire du bien car je pense qu’il a une sciatique. Mais je vais me faire gronder parce qu’il est trop gros… Enfin, si on peut se faire des trottings et galoppings, il va fondre le gros Chouchou !

1ère balade à plusieurs

Bien malade, très fatiguée, je me suis dit que je ferais bien une petite balade tranquille.

Et puis deux cavalières de la pension partaient faire un tour, donc je les ai accompagnées, en précisant bien que c’était la première balade avec d’autres chevaux pour Vulkan.

Au début, parfait élève : une des juments ne tenait pas le montoir, j’ai donc aidé la cavalière à monter et Vulkan a fait son fier avec deux montoirs parfaits tandis que les copines ne tenaient pas en place lol. Je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il a un côté frimeur.

Ensuite, on part au pas, il trottine un peu mais je suis rapidement rênes longues, cool cool. Je fais un test d’indépendance, il prend sur lui mais accepte de rester arrêté en laissant les copines partir. Je félicite et on rattrape au petit trot.

On arrive sur un genre de piste de galop sauvage, autour d’un espace cultivé. C’est très grand, et les juments ont l’habitude d’y galoper. Elles commencent à chauffer sagement et Vulkan se dit qu’il doit bien y avoir quelque chose de top à faire ici ^^

Pour être chouettes avec moi, les filles se contentent d’un trot  sur le tour. Mais les juments savent qu’elles pourraient s’éclater bien davantage, et Vulkan l’a bien compris aussi ! Résultat, je suis sur une balle rebondissante 😛 Coups de cul, foulées de galop volées, secouage de crinière… Je m’applique à ne jamais lui laisser un point d’appui sur le side, à être décontractée dans mon corps même si ma tête est au max de la concentration pour que ça ne vire pas au gros bordel. Au final, même s’il gigote et me réclame par tous les moyens de lui laisser les rênes, il se contient et tout se passe proprement. Bon et puis… finalement, je tiens encore bien en selle, je suis restée à ma place tout ce temps, pas vraiment chahutée.

Les filles auraient bien refait un tour, mais étant déjà bien fébrile avant de monter, je ne me sentais pas la force de recommencer d’emblée. Donc on est rentré au pas, un peu de trottinement encore, un pile pour attraper une pomme tombée au sol (sale gosse ! ) (je ne l’ai tout de même pas laissé faire, faut pas exagérer) et le reste très sage.

Sur la dernière partie j’ai demandé deux petits trots, parfaits. Il était vraiment d’une tonicité sage comme je le rêve.

Du coup c’est décidé, je dois arrêter de négliger l’extérieur, on va en faire tout plein. En plus ça sera un bon moyen d’éviter la carrière.

 

1ère balade montée (8e séance de débourrage)

IMG_3658

Et voilà, première sortie en extérieur à dos de Vulkan ! 🙂

Après un bon ptit pansage et des étirements, on marche un peu et en selle ! Au début, Chouchou était un peu hésitant, surtout qu’on a commencé par passer à côté d’un pré plein de vaches (pas ses meilleures amies), mais il est passé gentiment après une petite pause à les regarder. Ce fut le seul « hic » de la sortie.

Petit à petit il a développé son pas, on a trotté un peu, j’ai travaillé les arrêts à l’assiette, tout bien 🙂

Et dans notre balade, un dimanche matin de très beau temps, nous avons bien sûr croisé tout un tas de personnes à pied, à vélos, des gens qui courent, des tricycles d’enfants, des trottinettes, des chiens, … On a fait un tour en ville aussi… et Vulkan a été super, que ce soit sur les chemins connus ou les inconnus, car on a exploré un peu pour changer et que je sache s’il était partant 🙂

D’ailleurs sur la vidéo on voit bien quand on prend un chemin inconnu, il hésite un chouilla puis prend l’allée. Pas dur à convaincre 🙂

Passage d’un petit pont aussi… enfin bref rien à dire, my horse is great ^^