Archives du mot-clé liberté

Moment de tendresse

On enchaine les séances, Vulkan change doucement dans son corps. Il est beaucoup plus mince, presque fit. Il est disponible, intéressé par le travail.

Il reste cependant asymétrique car je ne vais pas le remettre droit en quelques semaines seulement bien sûr. Mais on progresse gentiment.

Aujourd’hui, la séance était moyenne, parce que décousue. Ma faute : on était entre amies et comme d’habitude dans ces moments-là je perds le fil à un moment ou à un autre, bien trop volubile pour être pleinement avec mon cheval. C’est un mal à soigner, comme bien d’autres.

Néanmoins on a eu nos moments de douceur impromptus, puisque Vulkan s’est roulé et j’en ai profité pour lui  proposer de rester au sol avec moi. Habituellement il ne le fait pas, nos câlins se font pendant la sieste, mais cette fois c’était oui. Alors j’en ai profité et lui aussi… et ces photos me font du bien car elles reflètent toute sa douceur, notre intimité… bref c’est nous et quand je manquerai de temps pour vivre ces moments de « rien », il sera salvateur de plonger dans ces images… en attendant de reproduire ces instants.

Je trouve Vulkan superbe sur ces photos alors je les partage avec joie. Il est pommelé à souhait, signe de son bel état du moment.

img_6266

img_6267

img_6384

img_6386

img_6387

img_6389

 

Liberté-cadeau

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde. »

Cette phrase ne me quitte plus ces derniers temps. Peut-être parce qu’il y a des horreurs partout dehors pour lesquelles je suis impuissantes, peut-être parce qu’il est temps pour moi, dans mon chemin de vie, de mettre en pratique certaines valeurs qui n’avaient qu’un rôle idéologique malgré mes bonnes intentions.

Vulkan est un petit cheval merveilleux. Il mérite que je puise le meilleur en moi pour lui, comme Fakir me l’a fait faire auparavant.

J’ai donc repris le travail en liberté… ou plutôt l’évolution en liberté. C’est délicat pour moi car évoluer en liberté avec un cheval n’a jamais été du travail pour moi. Et chaque fois que de la coopération et du cadeau je suis passée à l’exigence, j’ai perdu Vulkan.

Cette fois j’ai donc repris à ma manière, sans chercher à répondre à des critères d’autres personnes, même si elles sont magnifiquement talentueuses et inspirantes.

J’ai d’abord laissé Vulkan me snobber, puisque ça a été la première étape après tout ce temps sans évoluer ainsi et avec toutes ces bonnes herbes à manger au bord de la carrière. Et peu à peu, sans jamais l’agresser même quand la frustration montait en moi, j’ai repris l’initiative de notre danse.

Et j’ai ajouté ce que nous travaillons en ce moment monté : le mouvement en avant. Vulkan a toujours été si proche de moi dans les moments en liberté que je le retenais sans m’en rendre compte. Il en est de même monté d’ailleurs. Tout s’explique, tout s’éclaire, en cherchant dans une direction je trouve les réponses dans l’autre.

J’ai alors découvert un petit cheval beaucoup plus expressif et dynamique, plein d’impulsion, pour lequel galoper près de moi et en cercle autour de moi était facile !

Avant, c’était mission impossible ou à condition de le porter littéralement, moi bien plus essoufflée que lui et du plaisir pour personne.

Là il jouait, il proposait… cadeau.

On va donc se retrouver… enfin, mais pas comme avant car le passé appartient au passé, il n’est plus poulain et je ne dois plus avoir de relation de maternage avec lui.

On va se retrouver grandis, tous les deux, pour de nouvelles aventures en partenariat plus équilibré de part sa nouvelle maturité.

Un moment en très bonne compagnie !

Pauline et Héloïse sont venues nous voir, Nadège était présente, on a passé une très belle matinée sous le soleil, autour d’un Vulkan qui manque de travail mais qui a participé généreusement 🙂

Toutes les problématiques autour de la symétrie ont été bien mises en valeur ^^ Vulkan était dan tous ses travers, c’est le cas de le dire !

Mais c’était sympa, il a fini par venir dans le travail et surtout il s’est prêté avec gentillesse et patience aux changements de cavalières. Adorable bonhomme 🙂

Pour commencer, j’ai passé du temps à pied avec mon ptit chou, qui était mou du genou en longe. Je lui ai donc proposé la lib pour qu’il se libère davantage. Ca n’a pas été flagrant niveau explosivité, par contre très bon moment pour moi, en tout simplicité sans chercher quoi que ce soit de trop exigent, ni sur la connexion ni sur la technique.
Et puis c’est là qu’on est bien 🙂

Ensuite je suis montée sous les conseils de Pauline, qui m’a proposé de faire des épaules en dedans sur le cercle, et très vite j’ai du recalibrer en écoutant Vulkan et ses besoins asymétriques.
On n’a rien fait de bien bien technique, mais il s’est progressivement dérouillé.

J’attends d’autres clichés 🙂

Un moment en lib

Une fois n’est pas coutume, on avait du temps, du soleil et la carrière pour nous… rien que nous deux.

Et du coup j’ai proposé des choses, il s’est volontiers prêté au jeu.

C’est bon de se retrouver comme ça, de caler des pauses immenses pour un câlin en milieu de séance, sans se mettre la pression.

Retrouver la simplicité qu’on avait quand il était poulain, juste des cadeaux, des bonus et aucune obligation de résultat.

1 3 4 5

Et ensuite il ne voulait pas que je lui remette le licol, il a proposé de jouer, d’un jeté d’encolure, donc je l’ai laissé faire le zouave, il revenait me chercher, toujours connecté mais très très vivant 😀

Première utilisation de la cordelette

Mini séance qui démarre avec un peu de liberté, Chouchou équipé pour le travail 🙂 Le collier d’encolure lui va bien, ça donne envie de lui acheter un collier de chasse ! IMG_2127  IMG_2110 Reculer… (ma posture est mauvaise, à corriger) IMG_2098 Fin d’une épaule-en-dedans « à la Hempfling », je suis en train d’expliquer à Aurélie (la photographe) ce qu’on cherche  obtenir : IMG_2102 Canon le Chouchou ! Ensuite à cheval, pour travailler en freestyle : IMG_2136 IMG_2137 IMG_2144

Direction avec l’aide des sticks…IMG_2147 IMG_2151 IMG_2154

Et la vidéo: globalement, on a eu de bons moments d’écoute mais aussi trop de moments où l’assiette est inefficace. Alors perte d’habitude de Vulkan ou perte de savoir-faire de ma part, ou encore manque de clarté dû à mon bassin encore en vrac ? San doute un peu des trois !

Aurélie a aussi noté que je suis figée dans mes épaules, surtout la gauche bloquée vers l’avant et que je n’ouvre donc pas pour tourner… pas étonnant avec bébé qui boit toujours calée dans mon bras gauche… à moi de travailler ma symétrie et des assouplissements !

Bilan de début de remise au travail

Une séance mitigée, qui me servira de témoin pour évaluer l’évolution de notre couple post-maternité.

Pour commencer, j’ai détendu en liberté. Quelques déconnexions, mais d’un autre côté il revenait de lui-même avec un bel entrain 🙂
Coté locomotion, j’aime beaucoup ce trot plus aérien qu’il m’a donné 🙂

Ensuite pour la partie montée : de gros soucis de position me concernant.

J’ai testé pour la première fois de monter sans main, avec deux sticks pour m’aider à gérer la direction. Vulkan réagit assez bien, mais rien de transcendant non plus. Il faut dire que j’aurais bien besoin de revoir l’ostéo pour être plus équilibrée en selle, du bassin aux épaules.

Ensuite petit travail avec du contact, avec pas mal de tests d’effets de rênes pour essayer de délier sa nuque.

Fakir au top !

Beau, fringant, fou-fou, demandeur et joyeux… Fakir est sublime.

22 ans, retraité depuis ses 17 ans, déclaré naviculaire à ses 14… à croire qu’il déjoue les lois du temps et rajeunit un peu plus chaque année. Il m’épate.

Petit lâcher en lib, quelques rappels du galop où il accélérait pour venir me rejoindre, trop content et devait chausser les ressorts pour s’arrêter sans m’envahir !

Puis petite longe « pour voir » : il n’est pas carré au trot mais a une envie de dingue !

Que faire ??? J’ai un cheval qui ne demande qu’à bosser et à faire des allures, mais qui est quasi-boiteux…

Du coup on va refaire une cure d’harpago, je lui ferai un shiatsu et on verra comment il se déplace dans quelques semaines pour décider de ce qu’on fait… ou pas.