Archives du mot-clé longues renes

Partenariat en LR :)

Une séance de longues rênes avec beaucoup de pas pour me permettre de me remettre en route gentiment, tout en bossant les détails avec Vulkan 🙂

Du bien et du moins bien, normal, mais dans le bien il y a le plus important : un vrai moment de partage et un super mental du Chouchou ❤

Premier constat : à l’arrêt, Vulkan a le dos qui creuse et le bide tombant. AHUM Chouchou on va se reprendre en main (ah, tiens, moi aussi d’ailleurs j’ai comme une perte de tonus dans cette zone ^^).
J’ai commencé par une détente sur quelques exercices basiques d’assouplissement en longe / liberté.
Et ensuite longues rênes sur le cercle (enfin sur des ellipses qui se déplaçaient souvent, au pas d’abord puis au trot, le temps de le mettre en route et de vérifier nos transitions, qui ont considérablement gagné en légèreté si je compare à il y a quelques mois).
Ensuite travail sur la rectitude : cata !! lol Une anguille qui tombe sur son épaule droite, gros bidon lâché sur la droite et postérieur gauche qui ne s’engage pas sous la masse…

Donc on est parti pour faire (moi derrière lui) un grand rectangle dont 2 côtés sont tenus par la lice, 2 autres dans le vide. Près de la lice ça va sur 75% du tracé, beaucoup moins pour les 25% restant, où il se tortille.
Dans le vide c’est la cata au début, il est en mode anguille.
Mais petit à petit ça vient, on y arrive de mieux en mieux, il est de plus en plus allant, léger, il tonifie sa ligne du dessus et se gaine doucement. On est très loin de la rectitude réelle, mais c’est nettement plus maitrisé.

Après ça, on change : travail sur deux pistes, moi à l’intérieur du tracé (un carré aux coins arrondis), rêne extérieur qui passe derrière la croupe, hanches en dedans ! Quelques foulées au pas et je demande au trot : nickel à main gauche, facile, léger, je commence à retrouver un peu de travail à la respiration (je cherchais mes abdos mais le peu qui reste a fonctionné ^^ ), je redresse, il a une superbe attitude au trot sur son cercle et sur mon invitation il donne une belle extension d’encolure dans un trot dynamique, il se tient et rentre le bide pour de vrai 😀
Même chose à l’autre main, mais nettement moins de facilités pour les hanches en dedans, il nous a fallu un cercle de tâtonnement… puis j’ai cru lâcher l’affaire pour changer de manière de faire et dans ce moment de flottement il a pris l’exo en « mains » et s’est mis de lui-même en HED ❤ Je n’avais plus qu’à ajuster mes rênes et à piloter le tracé, bien que très clairement ça lui ait demandé plus d’efforts qu’à l’autre main.
En tout cas vrai moment de partenariat : il a compris que je cherchais, il a réfléchi, il a pigé que c’était le même exo qu’avant et il a proposé. La séance peut être mauvaise techniquement, s’il est dans cet état d’esprit là j’ai tout gagné ! 🙂
Ensuite pareil, j’ai redressé, jolie attitude au trot toujours, mais je dois beaucoup plus veiller à ce qu’il ne tombe pas sur son épaule interne. Cela dit, chaque fois que je lui fais signe de se tenir, il rectifie. A la fin un regard sur l’épaule lui a suffit pour se corriger de lui-même 🙂

On a terminé par un peu de galop à proximité (chose que je ne travaille quasiment jamais), où il a du faire l’effort de se rassembler et a vraiment donné de lui-même 🙂 Puis à distance, en longe, quelques changements de main au galop, sans autre recherche que sa réactivité et un moment de jeu entre nous 🙂

EN bref, un très bon moment et plein de pistes de travail à venir.

ET autre bilan : ma condition physique est réduite à néant ou presque… j’ai du pain sur la planche !

Gymnastique !

Hier soir séance gym pour le Chouchou… et abdication pour moi.

On a commencé, après notre désormais habituel pansage à rallonge, par un peu de liberté. Il n’était pas mal, mais encore quelques réticences à main gauche. D’ailleurs il semble avoir encore des gênes genre sciatique sur son postérieur gauche… shiatsu dans deux jours pour essayer d’y pallier !

Bref on fait de petites choses simples, il se met en cercle, je chasse tantôt le postérieur interne, tantôt l’épaule, tantôt les deux… c’est pas mal du tout même si à gauche il préfère que je l’assiste, sinon il va tout droit 😛

Ensuite je monte les barres pour l’exo que j’avais en tête à la base, c’est à dire galop sur 2 puis 3 barres au sol. En réalité je ne le sens pas assez vibrant et moi je n’ai pas l’énergie de l’être pour deux, donc je fais une combinaison avec des cavalettis et barres au sol, l’aspect sautant donnant au poilu l’impulsion nécessaire.

ligne 1

C’est pas mal, mais je ne suis pas au point sur les longues rênes… pas encore… Elles ne sont pas tendues tout le temps, j’ai du mal à gérer le tracé, le contact, l’impulsion, et mes propres jambes réticentes. Il s’en est bien dépatouillé en tout cas, mis à part le fait qu’il piiiiile à la réception quand je lui dis que c’est bien…. Raaaah Chouchou ! Le problème c’est que les 2 premières fois ça me fait rire (et il s’arrête aussi quand je ris d’ailleurs, pas peu fier de ses bêtises le môme poilu)… donc après pour le relancer les fois suivantes, je ne suis plus crédible… 😛

Bon, et puis on n’a pas travaillé symétriquement, il a fait bien plus de passages à main gauche, car je n’en pouvais plus au moment de passer à main droite. Et oui… je suis à 6 mois et demi de grossesse et là c’est vraiment très dur de crapahuter dans le sable sur des longueurs, porter des barres etc… :/

Bref mes ligaments me disant d’aller me coucher… j’ai tout de même enchainé avec un travail en longues rênes sur incurvation – contre-incurvation, étirement en extension d’encolure, aux deux mains. Là au moins, Vulkan travaille nettement plus que moi, qui peux me permettre de rester sur un petit cercle, même si je fais évidemment quelques ellipses par ci par là.

Il a été très très bien sur ce travail de fin de séance, mais pas d’image car je n’avais pas les jambes d’aller rechercher l’appareil pour le changer d’angle lol. Oui, j’étais vraiment HS.

Merci d’ailleurs à Hélen pour son aide en fin de séance… je lui ai fait pitié ^^

On se retrouve… liberté ! et longues rênes

 

Aujourd’hui comme tous les jours en ce moment, j’ai pris tout mon temps.
Vulkan déjà au pré m’a montré un aperçu de son état d’esprit : Aventure, sa jument, est partie précipitamment vers le haut du pré pour aller voir je ne sais quoi. Vulkan partait pour la suivre, j’ai juste dit « héhé! » n’ayant pas envie de remonter toute la pâture avec mon gros bidon… et il m’a de suite attendue, pour venir avec moi jusqu’à la cloture. Bon, déjà, il est disponible 🙂

Ensuite pansage, étirements désormais habituels et pour une fois, je tresse mon bonhomme.

On part en carrière et je prévois de le laisser faire sa vie en carrière pour débuter, mais en fait il est scotché à moi… donc on part sur des déplacements d’épaules et déplacements latéraux… puis il se met en cercle autour de moi. Alors petit à petit j’en demande davantage et je constate qu’il est parfaitement avec moi. Fiou, ça fait bien longtemps qu’il n’a pas donné autant en liberté… ce qui me prouve qu’il va nettement mieux dans son corps 🙂

Ensuite j’ai mis les longues rênes pour un peu de travail sur les changements de direction, voir ce qu’il me donne… changements d’incurvation etc.
Les transitions sont toutes chouettes… globalement je suis très fière de mon bonhomme sur cette séance et j’ai vraiment senti qu’on bossait ensemble 🙂

Au final, il a plutôt très bien travaillé, et quand je l’ai laissé s’étirer en fin de séance, il m’a proposé un petit jog très équilibré, dans lequel il s’est étiré tout seul… alors j’ai proposé la contre-incurvation comme ça et c’était pas mal du tout ! Totalement improvisé mais pourquoi pas 🙂

Le Chouchou est… chouchouté

Quelques nouvelles… Après avoir laissé un peu Vulkan tranquille suite à la manip ostéo (tout en faisant scolairement les étirements recommandés), on a repris le travail aujourd’hui en longues rênes.

J’ai donc investi dans des longues rênes « longues ». J’en suis contente, elles sont agréables et souples, contrairement aux longues rênes classiques avec une partie en sangle hyper raide.

J’ai également pris le parti de mettre des bandes de travail avec sous-bandage intégré pour les postérieurs de Vulkan, afin de lui offrir un bon soutien du boulet postérieur gauche.

On n’a ni les strass ni les élastiques roses dans les crins, mais c’est un peu un cheval de Barbie en ce moment ^^

Pour faire un bref résumé :

– je vais le chercher au pré, câlin avant de mettre le licol, bisous…

– on se met dans l’écurie à l’abri des intempéries (ça c’est chouette)

– j’enlève sa chemise et je commence le pansage de base (jusque là… rien de spécial)

– une fois tout terminé, je passe aux étirements du dos (étirements des postérieurs et antéversion / rétroversion du bassin, puis étirements des antérieurs et demandes de reports de poids sur les postérieurs).

– application d’un gel spécial pour les articulations douloureuses, avec harpago entre autres et étirements des 3 phalanges et du boulet postérieur gauche + flexion + extension.

– pose des bandes sur les postérieurs (du coup petites guêtres sur les antérieurs, je n’arrive pas à ne mettre des protecs qu’aux postérieurs, c’est psychologique mais ça me fait trop bizarre)

– séance de travail avec démarrage en lib puis longues rênes… Il était bien en locomotion, par contre le froid l’a rendu un peu débile 😛 Mais passées les 10 premières minutes il était chouette 🙂

– câlins et retour à l’écurie

massage du dos et du passage de sangle (il avait le surfaix) avec ma brosse à picots qu’il adore

ré-étirements des postérieurs et du postérieur gauche pour ce qui est des phalanges et du boulet.

complémentation phyto ( drainage + « multiflex » pour les articulations ) + complément minéral + 1 poignée de Fibra pour l’appétence

– on remet la chemise et retour au pré avec sa belle…

Voilà voilà… ou comment j’ai cru acheter un poulain rustique 😛

Visite de Julie, longues rênes

Aujourd’hui visite de Julie !

Un vrai plaisir comme toujours et les loulous se sont montrés extras pour cette hôte de marque 😛
Détente en lib du Chouchou, qui est venu se caler en grand cercle autour de moi à main droite mais pas à main gauche. Peu importe, je ne veux pas me focaliser là-dessus et le connaissant c’est sans doute simplement une question de préférence de main.

Ensuite, travail en longues rênes. D’abord des transitions, une demande d’attitude plutôt haute suivie de l’obtention d’une belle extension d’encolure, la première en longues rênes pour nous ! 🙂
Il a eu un moment « pétzouille » où on peut bien voir son côté crâneur 😛

Et puis nous avons continué par un travail sur la contre épaule en dedans. Bon, en longues rênes je suis privée de l’aide « assiette », du coup pour le moment je n’ai pas trouvé le moyen d’avoir Vulkan sur ma rêne extérieure dans la contre-eed. Il est légèrement plus tendu sur la rêne intérieure. Donc je ne suis pas tout à fait satisfaite, mais par contre le mouvement est là, fluide, et si Vulkan parvient à la faire c’est qu’il n’est pas trop coincé dans la rêne intérieure non plus. Donc je m’en sors grâce à une main perméable.

 

Et pour finir, petit travail pour moi sur un cavaletti, pour m’améliorer dans la gestion des longues rênes sur des obstacles.

Mini double en longues rênes

Ce soir, petite séance sympathique mais qui ne restera pas dans les annales non plus.

Chouette détente en liberté, cette fois très bonne connexion, ça revient petit à petit 🙂 Je n’ai rien demandé de plus qu’une déambulation aux trois allures, mais il était très à l’écoute, calé sur moi, rappels nickel…

Ensuite je branche les « grandes » longues rênes et c’est parti pour une mise en route aux 3 allures sur des cercles et trajectoires variées. Pas mal de transitions. Il était bien mais souvent déconcentré par des allées et venues d’autres chevaux dans la carrière. La transition trot-pas n’est toujours pas correcte, il va falloir que je m’y attarde un de ces 4.

Ensuite je mets un cavaletti à passer, puis j’enchaine avec un double composé de 2 cavalettis verticaux. Et là, je me rends compte que je me suis compliqué la tâche… Et oui, suivre en longues rênes une combinaison à une foulée en plein milieu de la carrière… c’était un peu présomptueux !

Du coup, je fais des erreurs de mains, de placement… Chouchou saute 1 obstacle sur deux ou perd en impulsion… bref on tâtonne ! Il fait tout de même deux jolis passages, 1 avec entrée au trot, suivi d’un autre avec entrée au galop. C’est propre, je suis à ma place, je l’ai dans les 2 rênes, bref on y est.  Même chose avec cette fois un petit oxer en 2e obstacle : ça le fait très bien. A noter que lors du passage avec entrée au trot, il fait un saut nettement plus fort et haut sur l’oxer que lors de l’entrée au galop.

Ensuite on change de main et de nouveau les tâtonnements, les couacs… la carrière sur cette partie est plus pentue et les alentours plus regardants, du coup à a nuit tombante avec les éclairages il est beaucoup moins tendu dans ses trajectoires. Forcément, j’ai plus de mal à me placer et on a donc quelques loupés. Pas grave, c’est en forgeant qu’on devient forgeron et je compte bien forger un jour en longues rênes ! On finit avec un très joli enchainement, toujours avec 1 passage propre avec entrée au trot suivi directement par la même chose avec entrée au galop.

Gros câlin, bonbons aux herbes et je le laisse marcher en liberté.

Ci-après : le passage de l’oxer avec entrée de double au trot, aux deux mains :

2

1

Boum un garrot ! et longues rênes

Ce soir, je vais chercher Vulkan en compagnie d’Aurélie.

Et je le trouve plus régulier dans son pas, rien qu’à ce que je sens dans la longe en l’emmenant à l’écurie. Pas qu’il soit boiteux d’ordinaire, mais je sens un équilibre nouveau, moins d’oscillations de l’encolure tout en ayant plus d’allant.

Je le panse en papotant donc je ne prends pas de recul pour l’observer, mais je note tout de même une nette décontraction des reins, qui ne sont plus bombés comme avant.

On part dans la carrière pour bosser, début en lib : il engage bien son arrière-main sans temps de chauffe. Il a la pêche, clairement, mais le froid y est sans doute pour quelque chose aussi. Car il faut le dire, il caille. Au début pas connecté, il finit par me proposer un cercle au galop autour de moi, que je refuse trouvant ça trop raide pour une détente, donc je l’envoie sur la piste. Niark niark, bien contente de lui montrer que je ne suis pas en demande et de créer un peu de frustration pour la prochaine fois 😛

Ensuite je mets les longues rênes (les courtes ^^) et on commence avec des huit de chiffre. Dès qu’on enclenche le pas, je sens la différence : il est sur ses deux rênes, il m’emmène ! Lui qui a un pas si mou d’ordinaire, souvent sur la retenue… là je n’ai qu’à piloter ce qui se passe au bout de mes doigts et c’est du bonheur. Aurélie note le changement de suite aussi, donc je suis bien contente qu’un œil extérieur puisse valider mon ressenti 🙂

Donc petite détente sur des courbes assez larges, au pas et au trot ensuite, en alternant les trajectoires et les mains. Globalement ça me plait, c’est propre, il est cadencé et l’impulsion est là 🙂

Ensuite je tente un peu de travail sur deux pistes. Plutôt pour valider la compréhension de l’exercice que pour la performance, car il sort de quelques changements importants (parage et dents), donc je veux lui laisser du temps. Il me donne des choses floues comme de très bonnes choses et je fais quelques erreurs de main. Donc ce n’est pas parfait, mais il est appliqué, participatif et j’ai vraiment passé un très bon moment avec lui, on travaillait ENSEMBLE.

On rentre à l’écurie et je le laisse aller au foin pour m’occuper de soigner une fourchette abîmée chez Fakir… quand je réalise que mon cheval a changé ! Mais ?! D’où vient ce garrot de fou ?? ^^ Je fais la remarque à Aurélie et elle est aussi surprise que moi… c’est certain, Vulkan a sorti un garrot qu’on ne lui connaissait pas. Et bizarrement, il n’a plus le cul en l’air 😛 Alors grâce à qui ? Entre les pieds et les dents, ce qui est sûr c’est que ce check-up lui a fait du bien !

IMG_0165

Pour mieux comparer j’ai fait ce montage :

comparatif morpho