Archives du mot-clé musculation

Remettre les doigts dans la prise…

Le temps passe, les épreuves se succèdent et vient enfin l’accalmie 🙂

Vulkan a 7 ans cette année, il a le moral, il est plutôt bien dans son physique et je me remets moi-même petit à petit après ma dernière grossesse et quelques déboires de santé qui ont suivi.

C’est justement dans cet heureux timing qu’est arrivé Pierre Guilbaud, enseignant, pour nous donner une journée de stage sous forme de cours particuliers.

Vulkan et moi avons pris deux cours, qui ont été révélateurs des étapes manquées, du lien que je ne trouvais pas entre le débourrage « à ma façon » et la suite vers un travail de qualité, tout en prenant en compte l’éloignement des postérieurs de Vulkan durant l’année de ses 5 ans.

Pas facile d’avoir du recul sur la conformation de son cheval quand on l’a sous les yeux tous les jours, qu’il est en croissance… C’est l’époque où il a été en rééducation kiné, où il a changé de pension au profit d’un meilleur sol mais d’une moins bonne atmosphère, où il s’est coincé dans un box à la suite de quoi il a totalement perdu confiance en ses postérieurs.

Depuis, même si je lui ai redonné confiance en son arrière-main sur des cavalettis etc jusqu’à ce qu’il ose de nouveau sauter, reprendre des « longues » et se cabrer, j’ai pêché par ignorance pour faire ce que Pierre nomme bien « le raccourcir par l’arrière ».

Et oui, avec un petit cheval aux postérieurs sortis du cadre et qui n’engage pas au trot, le raccourcir par l’arrière semble la solution idéale. Encore faut-il savoir comment s’y prendre !

Pour le moment, il s’agit déjà de renforcer sa réponse à la jambe pour appeler le postérieur interne sous lui. Nous avons travaillé là-dessus, dans une cadence lente. La cadence, la musique même… au pas et au trot, voire au galop, Pierre nous a envoyé quelques brèves petites indications dans cette voie et je suis sûre que dans le futur nous approfondirons ces notions.

Dans l’idée, imposer la cadence du pas par la bascule du bassin et la cadence du trot enlevé par l’ouverture et la fermeture des genoux. Caler deux temps de trot dans un temps de pas.

Une cadence lente mais avec l’énergie de l’allure supérieure contenue dans l’allure actuelle. Bref, l’impulsion dans la lenteur… la mise en place des bases pour le futur rassembler. Sur une carrière en dévers assez prononcé, c’était tout sauf évident pour chacun de participants ^^

Dire que j’ai moi-même du travail à faire tant sur ma position que sur l’indépendance de mes aides est une évidence… mes jambes et moi n’étions déjà pas en totale harmonie du temps de Fakir, alors depuis bébé 2 et avec extrêmement peu de pratique montée ces dernières années ça ne va pas en s’arrangeant ! Au boulot l’humaine ! 😀

Quelques images des séances :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Progrès automne 2015

vulkan 27.10.15-2
Transition trot-pas

Voilà quelques extraits de la séance d’hier.

Beaucoup de changements positifs même si notre travail reste très perfectible.

Positif :

  • Vulkan semble avoir compris comment tendre son dos dans les transitions trot -> pas.
  • On a beaucoup plus de rondeur dans la séance, il se tient mieux même s’il tâtonne parfois en passant en arrière de la verticale quand il fatigue un peu dans ses postérieurs. Il faut dire qu’on a augmenté l’intensité des séances et ça lui demande quelques efforts.
  • Sa locomotion est améliorée, tant au pas qu’au trot, où parfois son temps de suspension s’allonge, il est plus aérien et ça me donne des envies pour la suite 😀
  • Malgré ces changements, il est content et vient toujours volontiers au pré, donc j’en déduis que le travail lui convient.

Négatif :

  • Je fais encore trop de gestes parasites, rectifications de posture etc
  • Vulkan cherche à échapper aux difficultés en fuyant sur l’extérieur des courbes et je suis souvent trop lente à le canaliser avec mes aides extérieures
  • Les transitions vers le galop n’étaient pas bonnes aujourd’hui (pas en vidéo), à retravailler
  • A main gauche nous avons un souci… il est plus court à droite donc il peine à tendre sa rêne extérieure. Résultat je dois être hyper vigilante pour que ce ne soit pas ma rêne gauche la plus au contact. Et Solenn m’a bien dit de le conserver en léger contre-pli puisque c’est plus confortable pour lui, puis de l’amener doucement vers le nez au milieu des deux épaules mais sans perdre évidemment la tension sur la rêne extérieure. Ca a l’air tout con, mais franchement ça me demande beaucoup de travail et de concentration puisqu’en se contre-incurvant il bascule mon assiette sur l’intérieur, donc sur son postérieur gauche qui doit au contraire être soulagé. Tout ceci me fait énormément réfléchir et je parviens encore trop peu à réunir tous les éléments nécessaires. Mais il n’y a rien à dire, les moments où j’y parviens il se tient super bien… ça ne ment pas ! Donc au travail Estelle !

NOTES :

  • J’ai pris plus de temps pour préparer ma séance : la veille, j’ai fait un shiatsu du dos à Vulkan, et une petite séance au pas juste pour qu’il se tende et s’étire. Et au pansage je lui ai fait faire quelques étirements pour assouplir ses charnières lombo-sacrée et sacro-illiaque et étirer tous les muscles latéraux en espérant davantage de symétrie petit à petit.
  • Lors de la dernière séance il avait fait des molettes sur son postérieur gauche, donc depuis je soigne (et Nadège aussi) et il aura désormais des bandes systématiquement en carrière aux postérieurs au moins. J’ai également soigné le parage pour minimiser les tensions sur le boulet.

Longues rênes : transitions et 2 pistes

Ce matin, après un pansage et des étirements, c’était parti pour une séance de longues rênes.

Comme toujours ces temps-ci : détente libre dans la carrière, un peu des 3 allures en liberté avec plus ou moins de connexion, mais plutôt plus que moins au fur et à mesure 😉

Ensuite je mets les longues rênes, mais pas les miennes, qui sont trop courtes pour le travail du jour. J’utilise donc des longues rênes de taille classique, gentiment prêtées par une amie 🙂
Je commence à envoyer Vulkan à main gauche… et je me rends compte de quelques ajustements nécessaires : je veux garder ma rêne intérieure libre pour pouvoir faire mes rênes d’ouverture, donc je sors la rêne intérieure du surfaix. D’autre part, la longueur des rênes ajoutant du poids, le side a tendance à tourner, donc je fais un système D avec la sous-gorge que je passe dans les anneaux des montants du side pour le stabiliser.
Résultat satisfaisant, on peut commencer 🙂

Je suis trèèès satisfaite du comportement de Vulkan, qui s’est montré franchement réactif et prompt à la mise en avant. Il reste des progrès à faire en matière de précision, notamment sur les transitions vers le pas, où il hésite entre le trottinement et l’arrêt. Mais l’impulsion est là, la disponibilité aussi 🙂
Pour la première fois nous avons travaillé pour de « vrai » la transition pas-galop. J’ai profité du fait que les codes pour les transitions montantes ont été récemment affinés et révisés pour demander de la même manière à Vulkan de partir au galop du trot (impossible quand je suis à l’épaule), puis de partir au galop du pas.Il a vraiment donné de sa personne et ça fait du bien de le voir aussi participatif et volontaire ! Il y a quelques semaines encore, il n’aurait pas eu la force, ni l’énergie, ni la confiance en son arrière-main pour me donner cette séance. Le travail paie véritablement 🙂

Par moments, il se redresse, gagne en rebond dans son trot, rassemble son pas… bref je le vois améliorer ses allures, et c’est merveilleux !

Ensuite, nous avons commencé le travail de deux pistes pour améliorer le rassembler par le renforcement du dos. Donc tête au mur 🙂
En théorie, on est censé maitriser parfaitement l’exercice au pas avant de passer au trot. J’ai tout de même opté pour enchainer les deux allures, car au trot l’impulsion est plus forte et la rectitude plus facile à obtenir. Il s’ennuie moins également. Donc j’en suis là, à tenter ma chance par cette alternance des allures.
Globalement je trouve qu’on a de jolis moments, même si rien n’est parfait bien sûr !

Progrès notables… :)

Séance multiple hier, au soleil.

Pansage à rallonge avec étirements, bisous and co 🙂

Début en liberté, juste qu’il se dérouille librement puisque j’ai banni la longe pour quelques temps.

Il n’est pas connecté, profite de manière évidente de mon impossibilité de gérer les 4 coins de la carrière pour n’en faire qu’à sa tête. Pas grave, je me contente de le mettre en mouvement et de prendre des photos.

Pour autant, au bout d’un moment il se connecte et finit par un super galop très allant et retour vers moi enthousiaste.

Ensuite, je mets le side-pull. Travail sur le déplacement des épaules sans qu’il pivote l’arrière-main. C’est un exercice de base, mais qu’on n’a que très peu fait dans le passé et surtout, qui lui demande de reporter du poids sur son arrière-main et de maitriser chacun de ses pieds.
On a eu beaucoup de travail dessus, et il doit vraiment beaucoup se concentrer pour y parvenir. Mais c’était pas mal au final. On a enchainé hanches, épaules et déplacements latéraux par suggestion.
Tout ça est à retravailler pour plus de précision, mais ça l’a mis dans les bonnes dispositions pour la suite.

La suite donc : travail à l’épaule en reprenant les exigences des séances passées sur les transitions simples mais nettes, l’impulsion… et donc les épaules en dedans sur suggestion de la rêne extérieure.
Je ne suis malheureusement pas toujours à ma place… et on voit sur la vidéo que je fatigue physiquement à cause de « gros bidou ».

Globalement, je suis ravie. Il a fallu quelques rappels à l’ordre pour les transitions au début, mais on a trouvé notre code pour qu’il reste disponible dans l’arrêt, c’est bon ! 🙂
Il a considérablement amélioré son attitude globale, son impulsion, sa disponibilité… Bref il retrouve son brillant et c’est ma plus belle récompense.

Le travail à main droite est moins facile car il a plus de mal à engager le postérieur droit. De plus, je suis moi-même moins à l’aise à cette main et comme je finis par ce côté, j’ai la fatigue qui se fait sentir également.
On reprendra par la suite de manière plus équilibrée.

On se rebooste !

Ces derniers temps, Vulkan manque d’impulsion. Il faut dire que je ne déborde pas d’énergie non plus… ça n’aide pas. Mais c’est mauvais pour lui de bosser en sous-tension.

J’ai donc fait une première séance axée sur les transitions reculer-trot, avec une recherche de grosse propulsion derrière. Je ne sais s’il était simplement d’humeur ou s’il a senti mes nouvelles résolutions, toujours est-il que dès la détente il était plus qu’en avant et m’a demandé 2 fois de suite de passer un petit obstacle… je l’ai donc laissé y aller et il a sauté avec beaucoup de souplesse, chose qui n’était pas le cas ces derniers mois. Il avait très peu confiance justement en ses postérieurs et là clairement il a repris confiance petit à petit, entre les transitions et le passage du petit obstacle aux deux mains, abord au trot et au galop.

Pour les transitions reculer-trot, j’ai exigé d’avoir un reculer très rythmé et diagonalisé, et une transition bondissante, récompense immédiatement après. Il en a fait 4 très belles et ça m’a suffi.

Un jour de repos et ensuite, nouvelle séance, axée sur un cavaletti de plus en plus large.
L’appareil photo n’a pas filmé la première partie de la séance donc on ne voit pas la progression, mais je vais résumer ici .
Détente en mode couillon, fier, trèès en avant, avec coups de cul joyeux et ronflements.

Ensuite passage d’une barre de cavaletti toute simple et pas haute, abord au trot aux deux mains.

Puis j’ai monté un peu la barre et même chose, + abord au galop aux deux mains.

Enfin oxer, abord au trot et au galop aux deux mains. L’idée était qu’il aille chercher loin devant, je voulais qu’il prenne la longue. Il l’a fait à main gauche et j’étais si contente qu’il a compris et s’est arrêté net à la réception, ce qui est dommage, ça brise un peu la fluidité du travail. Mais bon je suis ravie qu’il ait osé, ça prouve qu’il reprend confiance en son arrière-main 😀

A main droite, ce qui me plait particulièrement c’est qu’il arrive à se réceptionner correctement sur le pied droit et pousse avec son postérieur droit, ce qui n’était pas du tout possible auparavant. Il se réceptionnait sur le pied gauche et partait en gros coups de cul colériques pour changer de pied ensuite… bref ça n’a plus rien à voir 🙂 de plus, il est nettement moins sur les épaules au galop à droite que ces dernières semaines 🙂

Voilà donc les évolutions du moment ! Ca fait plaisir de le voir joyeux, en forme, volontaire… mon ptit Chou quoi 😉

 

Longe « comme j’aime »

Petit travail en longe immortalisé 🙂

Vulkan travaille régulièrement depuis son arrivée à la nouvelle pension. La semaine dernière était donc plus dense pour lui, j’ai fini par un shiatsu vendredi pour le décontracter musculairement (et constater au passage qu’il a commencé à remuscler son dos 🙂 ). Puis deux jours de repos et reprise lundi avec cette séance.

A noter : un petit manège sous forme de tunnel était en train d’être monté juste à côté. Il n’a pas été inquiet mais regardait pas mal au début, puis s’est vraiment mis dans le boulot et ne s’y intéressait plus du tout ! Avec une nacelle qui bougeait tout le temps, le bruit etc, impec le bonhomme !! Fière de lui !

Les ateliers du jour :

– cercle rond au pas – ligne droite sur la piste – cercle rond : pas mal , même si le bord de la carrière est en zigzag, ce qui n’aide pas à suivre la piste en bonne et due forme. Et il avait tendance à prendre le trot pour un oui ou pour un non, tout plein d’énergie qu’il est en ce moment. Donc des petites choses à corriger, mais globalement il était chouette sur ses cercles.

– 8 de chiffre avec des plots espacés de 8m environ, au trot : au début il faisait le fou-fou, donc j’avais un changement de main en mode doma vaquera ^^ J’ai ensuite changé un peu de gestuelle pour ne plus lui laisser aucun moment de flottement et il a enchainé 2 fois très joliment et cadencé. Super joli à voir sur cet exercice le Chouchou !

– cercles concentriques au trot en essayant de garder la cadence et qu’il pousse bien sur le postérieur interne. Il se couche toujours plus à gauche qu’à droite, mais il m’a semblé nettement plus confiant en son postérieur gauche que ces derniers mois 🙂

– épaules en dedans au pas et au trot : globalement bien mais il a plus de facilités à droite qu’à gauche, fatalement (puisqu’il pèse au quotidien sur son antérieur gauche). Ca sera un très bon exercice témoin pour les améliorations d’équilibre.

– trot-arrêt-reculer-pas sur une ligne droite : très compliqué de garder la rectitude pour le moment, donc je demande très peu, ça ira en s’améliorant par la suite.

– du jeu, avec des invitations de ma part à partir au galop sur les lignes droites, puis il a enchainé avec brio de grands cercles à chaque main, sans chercher à tirer ni à se traverser, donc il est nettement plus à l’aise 🙂 Bondissant, enjoué, venant me chercher et sautant un cône au passage, j’ai bien ri 🙂

–  fin, avec un mini-chouilla de liberté, et une révérence, pour dire merci à la photographe et à la gérante de la pension qui le traite si bien ^^

Séance au pré

Petit travail d’assouplissement pour commencer et on continue à chercher une descente d’encolure au pas… C’est encore timide, mais il propose plus volontiers.

Ensuite, du contact sur le side, il est distrait et ne vient pas bien se tendre, par contre on en profite pour travailler l’écoute au niveau directionnel, il a quelques hésitations (me proposant une jambette plutôt que d’aller vers un coin qu’il n’aime pas ^^), mais il y vient gentiment 🙂

Ensuite en longe, on varie un maximum les trajectoires, beaucoup de changements de main avec recherche de fluidité (pas encore du 100%) et travail au galop, qu’il me donne bien volontiers aux deux mains, mais jette un gros coup de cul à main droite tout de même, à mon avis il y a une vertèbre en cause. Au galop il était superbe, malheureusement la caméra s’est coupée avant, quant au reste de la séance, le vent a fait tourner l’appareil donc on ne voit quasiment rien… j’ai simplement quelques impressions d’écran pour illustrer …

Descente d’encolure sur le cercle, en mode timide :

Vulkan1

Poney distrait …

Vulkan2

Un nuage et POUF plus de lumière ^^ Le contact est là mais pas idéal :

vulkan3

Monsieur secoue l’encolure quand on quitte le cercle pour partir en ligne droite (parce que je le devance tout en lui demandant d’avancer, il me fait comprendre que je pourrais soigner mon langage corporel 😛 )

vulkan4

Une foulée de galop pour une motte de terre ^^

vulkan6

On se tient au trot avec engagement du postérieur interne :

vulkan7

Évasement de cercle :

vulkan8